Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Discours de SEM le Premier Ministre à l’ouverture de la seconde réunion du comité de pilotage du suivi de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées

février 07, 2023 0 377

Monsieur le Président de la Haute Autorité à la Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA);

  • Monsieur le Directeur de Cabinet;
  • Mesdames et Messieurs les membres du Comité National de Pilotage;

Lutter contre la corruption est une nécessité impérieuse parce qu'il s'agit d'assurer le développement, la paix et la sécurité de la communauté. En effet la lutte contre la corruption constitue un déterminant indispensable pour

toute action de développement. Elle doit se mesurer à travers la transparence, la redevabilité et l'efficacité dans la gestion des affaires et la dispensation des services publics de qualité.

Il est connu de tous que la corruption a des effets néfastes sur le plan économique, social, politique, institutionnel. Il n'y a donc pas développement économique et social sans une lutte efficace contre la corruption et les infractions assimilées.

Au Niger, la volonté de combattre la corruption s'est traduite par diverses mesures dont : la constitutionnalisation de l'indépendance du système judiciaire; la création du Pôle judiciaire spécialisé en matière économique et financière, le renforcement des institutions publiques de contrôle et d'inspection; la mise en place d'un système de régulation des marchés publics; la création et l'opérationnalisation d'une ligne verte au Ministère de la Justice.

Pour mieux affirmer cette volonté, un organe spécifique dédié à la lutte contre la corruption a été créé en 2012 par décret. II s'agit de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA) dont les capacités juridiques et opérationnelles ont été renforcées à travers la loi 2016-44 du 6 décembre 2016. Depuis 2016, la HALCIA dispose de prérogatives suffisantes dans la mise en œuvre de ses missions de contrôle et d'investigation.

Ses rapports d'investigation font autorité et la seule invocation de son implication dans l'organisation des examens et des concours décourage les fraudeurs potentiels.

Faut-il le rappeler actualité oblige, récemment encore pour prouver au peuple Nigérien combien il est soucieux des questions relatives à la gouvernance le Président de la République disait à l'occasion des vœux du nouvel an 2023 je cite : "J'ai toujours fait part de mon engagement à lutter contre la corruption et l'impunité. Je voudrais faire observer à ceux qui semblent douter de la sincérité de mon engagement en la matière que jamais les prisons du Niger, sous aucun régime depuis notre indépendance en 1960, n'ont compté autant de cadres de l'Etat privés de leur liberté pour fait de corruption ou de détournement de deniers publics. »

Mesdames et Messieurs

Après l'adoption de la loi n°2016-044 du 06 décembre 2016 avant renforcé les prérogatives de la HALCIA, la stratégie nationale de lutte contre la corruption adoptée par décret n°2018-007/PRN du 05 janvier 2018 est venue conforter la HALCIA dans ses missions de prévention et de lutte contre la corruption.

S'appuyant sur les déclinaisons de la stratégie en trois (3) axes principaux qui sont la prévention, la répression et le partenariat, la HALCIA a déployé des actions à ces divers niveaux.

Le premier plan quinquennal de cette stratégie étant arrivé à son terme, il y a lieu d'en évaluer les résultats et d'élaborer un nouveau plan d'action fort des leçons apprises.

C'est le rôle dévolu au Comité de Pilotage, conformément aux dispositions de l'Arrêté n°0108/PM du 05 Aout 2019 déterminant les missions, la composition et le fonctionnement du Conseil d'Orientation et de Pilotage de la Stratégie Nationale de Lutte Contre la Corruption.

C'est dans ce contexte que se tient la présente session du Comité de Pilotage de la Stratégie Nationale de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilées afin d'assurer le suivi de la mise en œuvre des décisions de la première session du COPIL-SNLC et d'examiner les nouveaux points qui seront inscrits à son ordre du jour dont entre autres le suivi de la mise en œuvre de la stratégie et son plan d'action et éventuellement leur relecture et qui je l'espère respectera à l'avenir les délais prévus pour sa tenue.

Aussi, je vous exhorte à un examen sans complaisance du rapport qui vous sera présenté afin que des recommandations pertinentes soient prises afin d'apporter notre contribution à la bonne gouvernance dans notre pays.

Je vous remercie de votre attention.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.