Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Dialogue Politique sur le financement du dividende démographique : la CEA édifie les parlementaires sur la Budgétisation Sensible au Dividende Démographique au Niger

février 08, 2023 0 463

La Commission Economique des nations unies pour l’Afrique (CEA) a organisé un atelier sur le dialogue politique sur le financement du Dividende Démographique, le mercredi 08 février 2023 à Niamey.

La rencontre a réuni une cinquantaine de participants constitués des représentants du système des nations unies, des députés membres de la commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale, des représentants des neuf (9) ministères concernés parmi lesquels, le Directeur Général de l’Office National de la Population (ONP), les agents de l’Institut National de la Statistique (INS) et ceux de la Cellule d'Analyse des Politiques publiques et d'Evaluation de l'action Gouvernementale (CAPEG).

En s’adressant à l’assistance, le Chef du Centre des Dynamiques Démographiques pour le Développement (DDD) et représentant par intérim de la CEA, M. Bakary Dosso a d’entrée de jeu annoncé les couleurs : « Cette rencontre est une contribution aux réflexions déjà menées par le Niger sur la question de la dynamique de la population et sa compatibilité avec la croissance économique et la création d’emploi.

C’est le cas de la Stratégie de Développement Durable et de Croissance Inclusive (SDDCI) du Niger, qui a identifié la question de la démographie comme l’un des défis majeurs pour la concrétisation de la vision prospective à l’horizon 2035», a indiqué M. Bakary Dosso avant de mettre l’accent sur la croissance démographique élevée qui caractérise le Niger. «Selon les données de l’INS, la population du Niger est estimée à 22,750 millions de personnes en 2020. Au rythme actuel de 3,7% de croissance annuelle, cette population devrait se situer à 39,2 millions d’habitants en 2035, soit 16,4 millions de personnes additionnelles en l’espace de 15 ans.

Cette forte croissance devrait s’accompagner d’une demande sociale accrue en santé, en éducation, en alimentation, et en logements, pour ne citer que celle-là. La question démographique reste donc un défi majeur des politiques de développement du Niger, qui se doit de se doter d’outils pour y faire face, a-t-il poursuivi.

Il a au nom de la CEA salué les différentes politiques nationales développées par le Niger notamment : la troisième politique nationale de la population, couvrant l’horizon jusqu’à 2035, Le Plan National de Développement Economique et Social (PDES 2022-2026), qui a mis l’accent sur le « développement du capital humain, inclusion et solidarité » (Axe 1), avec politiques publiques pour la promotion de l’accès des filles à l’éducation, l’accès aux services de la santé de la reproduction, et l’engagement communautaire pour réduire durablement le mariage précoce et la création en avril 2022, de l’Office Nigérien de la Population (ONP), un outil important de coordination et de renforcement des efforts visant à assurer une adéquation entre les stratégies nationales et sectorielles, et également en matière d’engagement à tous les niveaux de l’administration, du parlement et des communautés.  

FAMILY

En ouvrant les travaux de l’atelier, le Directeur Général de l’Office National de la Population, Pr Habibou Abarchi a salué le fort engagement politique des autorités de la 7ème République dans le cadre du processus de capture du dividende démographique tout en brossant la situation telle qu’elle se présente aujourd’hui au Niger, avec un taux de fécondité de 6,8 enfants par femme, qui est le plus élevé au monde.

Pour remédier à ce défis majeur, Pr Habibou Abarchi d’attirer l’attention de ses compatriotes sur ce qu’il a appelé ‘’une parenté responsable’’, qui est le passage nécessaire pour la capture du dividende démographique.

Il a par la même occasion remercié la Commission Economique pour l’Afrique pour l’organisation d’une telle rencontre qui va servir d’un cadre d’échanges sur les meilleures pratiques et stratégies qu’offrent les services de santé pour une parenté responsable.  

Le processus de Budgétisation Sensible au Dividende Démographique est un outil qui permet de renforcer le lien entre les politiques et plans de développement et le budget national. Il vise à fournir des données complètes sur les dépenses publiques liées au dividende démographique, pour que les ressources puissent être orientées de manière plus efficace afin d’exploiter le dividende démographique, tout en hiérarchisant les investissements.

L’outil de Budgétisation Sensible au Dividende Démographique est une recommandation de l’Union Africaine qui lors de sa 26ème session du sommet des chefs d'État de l'Union Africaine (UA) en 2017, a appelé ses pays membres à «tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse». Tout en tenant compte du contexte national, l’Union Africaine, a identifié quatre piliers pour l’exploiter en Afrique qui sont : Emploi et entrepreneuriat ; Éducation et développement des compétences ; Santé et bien-être ; et Gouvernance et autonomisation des jeunes.

A la fin de l’atelier, il est attendu des parlementaires un engagement par rapport aux stratégies à mettre en place pour améliorer l’Indice de Suivi du Dividende Démographique.

Ibrahim Moussa

Dernière modification le mercredi, 08 février 2023 15:35

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.