Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Les États de la CEDEAO avec le soutien d’ONU Femmes discutent de stratégies visant à placer les femmes au centre de l'économie verte.

février 09, 2023 0 978

Saly Portudal/Sénégal, 8 février 2023 - Plus de 60 participants comprenant des décideurs politiques des États membres de la CEDEAO, des organisations de la société civile, des organisations intergouvernementales ainsi que des experts techniques, se sont réunies à Saly Portudal, au Sénégal, pour identifier les possibilités de soutenir la participation des femmes à l'économie verte en Afrique de l'Ouest.

La transition vers une économie verte devrait créer des milliers de nouveaux emplois et des opportunités d'entrepreneuriat en Afrique de l'Ouest. Mais cette transition permettra-t-elle aux femmes et aux filles de participer et de bénéficier également des opportunités qui se présenteront au cours des 50 prochaines années ? Les femmes et les filles risquent d'être laissées pour compte dans cet important processus socio-économique, à moins que les bonnes analyses ne soient effectuées et que les bonnes politiques ne soient mises en place.

Elena Ruiz, Conseillère Politique Régionale d'ONU Femmes pour l'autonomisation économique, pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, a déclaré : "Nous devons agir maintenant pour garantir la mise en place de politiques et de programmes publics appropriés afin que les femmes puissent accéder aux emplois verts et aux opportunités d'entrepreneuriat qui se présenteront au cours des prochaines décennies".

Au cours des trois jours de dialogue régional, les participants ont identifié les opportunités et les principaux obstacles qui limitent l'accès des femmes aux emplois verts, notamment les normes sociales qui considèrent que certains emplois dans les infrastructures, les transports ou l'énergie ne conviennent pas aux femmes, le manque de compétences, les obstacles juridiques (accès limité des femmes à la terre en raison de pratiques d'héritage discriminatoires, lois qui limitent l'accès des femmes à certains emplois), ainsi que la ségrégation entre les sexes dans l'éducation et sur le marché du travail, le travail non rémunéré des femmes dans le domaine des soins ou la situation d'insécurité qui exacerbe la violence à l'égard des femmes.

Pr. Fatou Sarr Sow, Commissaire au Développement Humain et aux Affaires Sociales de la Commission Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest a déclaré : "À long terme, les politiques doivent garantir que les femmes et les filles puissent accéder à des emplois décents dans l'économie verte grâce à un environnement politique favorable. Permettre aux femmes entrepreneurs d'accéder aux opportunités de financement vert est une priorité et un pas dans la bonne direction."

Les échanges de connaissances, de capacités des acteurs politiques et le partage d'exemples de bonnes pratiques sur la transition vers une économie verte sensible au genre en Afrique de l'Ouest et au-delà ont fait partie intégrante de cet atelier. Les discussions ont abouti à l'élaboration et à l'adoption d'un plan d'action régional, avec des priorités clés dans les domaines de la recherche, du plaidoyer et de la réforme des politiques, du renforcement des capacités et de l'accès au financement, afin de soutenir une transition verte transformatrice de genre dans la région.

 

Contacts:

UN Women: Hawa Diop, email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.;

ECOWAS: Joel Ahofodji, email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Dernière modification le jeudi, 09 février 2023 20:18

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.