Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Ministère de la Santé Publique et de la Population et des Affaires Sociales : Le Management et le pragmatisme deviennent le leitmotiv du DrIlliassou idi Mainassara

février 18, 2023 0 356

S’il faut récompenser des ministres pour le travail qu’ils accomplissent conformément au respect de la feuille de route qui leur a été transmise par le Premier Ministre, Chef du gouvernement, Son Excellence Ouhoumoudou Mahamadou, sûrement que le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales fera partie de cette short liste.

Entre sa bonne gestion des ressources humaines, ses innovations dans la gestion de son département ministériel et son pragmatisme face à toutes les situations même les plus urgentes qui se présentent, Dr Illiassou Idi Mainassara demeure un modèle dans l’exécutif nigérien.

En plus de mettre de l’ordre dans un secteur qui a été longtemps caractérisé par une anarchie totale, avec la fermeture des cliniques ne répondant pas aux normes et tout récemment, la mise en demeure et la fermeture des écoles de santé qui ne remplissaient pas les critères, l’actuel Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales continue de porter sa marque dans la gestion des affaires publiques. Les derniers actes qu’il a posés ont convaincu les citoyens même les plus sceptiques sur la bonne gouvernance de son département ministériel.

En effet, il y a une semaine de cela, c’est sans tambour ni trompette, qu’il a effectué des visites inopinées et de surcroit tard dans la nuit au niveau de plusieurs centres de santé de la ville de Niamey pour s’enquérir du fonctionnement de ces lieux aux heures tardives de la nuit.

Comme s’il a eu un pressentiment que certains agents de santé n’honoraient pas à la lettre leur devoir vis-à-vis de l’Etat et des citoyens, il a trouvé des centres de santé intégrés fermés la nuit alors qu’ils devraient assurer la permanence. C’est le cas d’un CSI au niveau du quartier Niamey 2000 et un autre situé dans un autre quartier de la capitale. Aussitôt qu’il a constaté de visu cette violation très grave du cahier de charges de ces agents de l’Etat, il a instruit dès le lendemain, la Direction Régionale de la Santé Publique (DRSP) de Niamey, de prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour que ces centres de santé puissent fonctionner de manière permanente pour le bien-être des populations.

Cette visite nocturne inopinée lui a permis aussi d’échanger avec des agents qui assurent la garde. C’est le cas de l’Hôpital régional poudrière où, il a trouvé chacun sur son poste. Il a mis a profit ce déplacement pour encourager ses travailleurs qui accomplissent convenablement leur mission conformément aux textes en vigueur.

Le second acte qu’il a eu à poser tout dernièrement a concerné la bonne gouvernance. Dans une correspondance qu’il a adressé aux Directeurs Généraux des EPA, EPIC et EPSCT, Dr Illiassou Idi Mainassara a attiré l’attention de ces responsables des Etablissements Publics sur le fonctionnement des Conseils d’Administration.

Cette lettre a été motivée par le rapport de la mission des Inspecteurs Généraux des Services (IGS) qui ont diligenté des missions à l’issue desquelles, ils ont découvert des gestions peu orthodoxes des finances publiques au niveau de ces établissements publics sous tutelle du Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales.

Il ressort des rapports des inspecteurs qu’un certain nombre d’insuffisances et de manquements notamment en ce qui concerne des honoraires et de jetons de présence par les Présidents des Conseils d’Administration (PCA) et une pléthore de ressources bénéficiant des gratifications à l’occasion des sessions des Conseils d’Administration.

Face à cette pratique qui porte gravement préjudice sur le fonctionnement de ces établissements, Dr Illiassou Idi Mainassara a donné des instructions fermes pour qu’à partir de la date de la signature de ladite note de service, de cesser tout cumul de paiement des honoraires et de jetons de présence aux PCA et aussi de limiter le nombre de personnes ressources à une (1) seule personne devant bénéficier des gratifications.

fb242e3a c064 4626 9d2b b438e5cf89dd

La redevabilité, une valeur fondamentale pour Dr Illiassou Idi Mainassara

 "Il faut rendre à César ce qui lui appartient !" A chaque qu’une situation se présente que ça soit au niveau central ou déconcentré de son département ministériel, le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales sort pour éclairer la lanterne de l’opinion publique nationale et internationale sur la réalité des faits, les actions déjà entreprises et celles à prendre pour solutionner le problème. Sur ce plan, il a encore montré son pragmatisme le dimanche 12 février 2023, lorsqu’il a participé à l’émission ‘’MU TATAUNA’’, un plateau de débat télévisé d’une télévision de la place où il a brossé l’apparition des cas de la méningite dans la région de Zinder.

Dans cet entretien dans lequel, il était accompagné de ses techniciens, il a édifié la lanterne des uns et des autres sur la réalité de la situation, les dispositions prises et celles à prendre afin de circonscrire la maladie.

Ces sortis considérées par nos concitoyens comme des exercices de redevabilité, le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales en a fait une routine comme l’ont constaté les téléspectateurs.

Ibrahim Moussa

Dernière modification le samedi, 18 février 2023 14:22

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.