Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

De Bruxelles à Brazzaville, le Président Bazoum renforce la diplomatie nigérienne

février 23, 2023 0 1070

Le Président de la République Mohamed Bazoum a effectué un voyage périple qui l’a conduit successivement à Bruxelles, capitale du Royaume de Belgique et aussi de l’Europe où il s’est rendu le mardi 14 février 2023 sur invitation du Président de la Commission de l’Union Européenne Charles Michelle. Dans la capitale européenne, il a échangé avec son hôte sur la coopération entre le Niger et les 27 qui est actuellement au beau fixe.

Après Bruxelles, la délégation présidentielle s’est rendue successivement à Paris, Addis-Abeba, N’Djamena, Libreville et enfin Brazzaville. Dans toutes ces capitales, le Président de la République Mohamed Bazoum a mis à profit son déplacement pour renforcer les liens de coopération avec Niamey. Dans la capitale éthiopienne, le Chef de l’Etat a pris part en compagnie de ses homologues du continent, au 36ème sommet ordinaire de l’Union Africaine. Une rencontre annuelle au cours de laquelle, les responsables politiques au plus haut niveau discutent des problèmes auxquels sont confrontés l’ensemble des 54 pays africains.

Cette année, la réunion s’est concentrée sur les questions de l’autosuffisance alimentaire, la situation sécuritaire et la prise du pouvoir par les armes. S’agissant de ce dernier point, quatre (4) pays sont aujourd’hui dirigés par des juntes militaires dont trois (3) en Afrique de l’Ouest à savoir : le Burkina Faso, la Guinée, le Mali et le Soudan. Le 36ème sommet de l’UA a fermement condamné la prise du pouvoir par la force et a exigé des juntes le retour à l’ordre constitutionnel normal dans leurs pays respectifs.

S’agissant des trois (3) pays de l’Afrique de l’Ouest, un sommet extraordinaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été tenu en marge du sommet de l’Union Africaine, pour statuer sur la demande introduite par ces pays pour la levée de leurs sanctions par l’organisation politique communautaire. Cette requête a toutefois été rejetée par les Chefs d’Etat qui ont d’ailleurs pris des nouvelles sanctions en ce qui concerne les déplacements des responsables des transitions dans l’espace.

Après Addis-Abeba, le Président de la République a mis cap sur N’Djamena, la capitale tchadienne, où, il a pris part avec ses pairs de la Mauritanie, du Tchad et un représentant du Burkina Faso. Le Mali a brillé par son absence car ce dernier s’est retiré de cette organisation, il y a de cela plus d’un (1) an. A N’Djamena, les chefs d’Etat se sont penchés sur les stratégies à développer afin de rendre plus efficace le G5 Sahel.

Dans la matinée du 20 février 2023, le Président de la République Mohamed Bazoum et sa délégation ont foulé le sol gabonais. Le déplacement sur Libreville a été motivé par deux choses. Premièrement, le Chef de l’Etat est parti rencontrer son homologue Ali Bongo Odimba dans le but de renforcer les liens d’amitié et de coopération entre les pays et aussi de présenter ses condoléances et celles de la nation nigérienne suite au décès du ministre gabonais Michelle Moussa Adamou, originaire du Niger. Le Chef

de l’Etat a mis à profit ce déplacement pour échanger avec l’importante communauté nigérienne de plus de 15000 âmes qui résident au Gabon. Le Président de la République Mohamed Bazoum a entretenu ses interlocuteurs sur la situation au pays, qui se caractérise par la mise en œuvre effective du programme de la Renaissance acte 3.

Brazzaville, la capitale congolaise a constitué la dernière étape du périple du chef de l’Etat. A cette étape, il s’est entretenu avec son homologue Denis Sasou N’Guesso dont le pays va accueillir très prochainement une réunion de haut niveau sur la protection de l’Environnement. Un communiqué final a d’ailleurs sanctionné cette visite de 48 heures.

Le Président Mohamed Bazoum a loué l’engagement et l’action de son hôte dans son rôle à la tête du comité de Haut niveau de l’Union Africaine sur la Libye.

Le Président Denis SASSOU N’GUESSO a, à son tour, félicité le Président de la République du Niger et le peuple nigérien pour la résilience face aux nombreux défis sécuritaires, la consolidation de la démocratie et les efforts de développement. Il a également réitéré la solidarité du peuple congolais au peuple frère du Niger dans sa lutte contre le terrorisme, l’extrémisme violent et la criminalité transfrontalière. Les deux chefs d’Etat ont demandé à leurs gouvernements respectifs de créer un cadre juridique approprié susceptible de dynamiser les relations entre les deux pays.

Ibrahim Moussa

Dernière modification le jeudi, 23 février 2023 16:05

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.