Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

3ème mandature du CESOC : le Président Mohamed Bazoum a renvoyé les conseillers dans l’exercice de leur fonction

février 25, 2023 0 709

 

Le Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) a entamé sa 3ème mandature à partir de ce vendredi 24 février 2023. C’est le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum qui a renvoyé les 99 conseillers dans l’exercice de leur fonction. La cérémonie a eu lieu en présence du 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Kalla Ankouaro, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Ouhoumoudou Mahamadou, des présidents des institutions de la République, des députés nationaux, des membres du gouvernement, des présidents des institutions sœurs des pays amis et plusieurs autres invités.

Crée par les pouvoirs publics dans le but de prendre des décisions consensuelles au plan Economique Social et Culturel, le CESOC qui est à sa 3ème mandature a beaucoup contribué lors des précédents mandats dans le développement du pays.

Dans son adresse, le Président du Conseil Economique Social et Culturel (CESOC) M. Malam Ligari Mairou, a dit que l’institution qu’il dirige ‘’constitue le cadre institutionnel le mieux élaboré pour garantir la participation effective  et organisée de la société civile au débat et à l’initiative sur le processus de développement de notre pays ‘’.

Malam Ligari Mairou de rappeler par la suite les missions assignées au CESOC « Notre Institution est compétente, pour contribuer à l’évaluation des politiques publiques et la loi l’autorise à auditionner les ministres et les responsables de certaines institutions pour avoir des éclairages permettant de formuler au besoin des avis et recommandations à l’endroit des hautes autorités de la République ».

Le Président du CESOC de s’adresser à ses collègues en ces termes : « Votre premier exercice, sera de doter l’institution d’un règlement intérieur qui déterminera ses règles d’organisation et de fonctionnement. Vous aurez par la suite, à mettre en place les commissions permanentes qui constitueront les piliers de notre organisation interne car, elles auront la charge de préparer chacune selon ses compétences, les dossiers qui seront soumis aux délibérations de l’assemblée plénière », a-t-il lancé.

De manière concrète, M. Malam Ligari Mairou de décliner ce qui est attendu des 99 conseillers de la République. « Notre créneau sera de contribuer durant cette 3ème mandature, à l’édification d’une politique nationale, basée sur la lutte contre la pauvreté, les déséquilibres, les inégalités, l’amélioration du niveau scolaire, ainsi que la modernisation de l’économie et du secteur privé ».

En renvoyant les conseillers du CESOC dans leur fonction, le Président de la République, Chef de l’Etat, Mohamed Bazoum, a salué le travail abattu par les conseillers lors du précédent mandat. « Lors du dernier mandat du CESOC, vous avez été particulièrement innovants dans les secteurs de la vie démocratique participative et des débats publics ; en effet, vos concertations, vos consultations et vos échanges avec les corps constitués, la société civile, et les acteurs sociaux, ont permis de faire advenir une vie dynamique des institutions et une opinion publique éclairée », s’est réjoui le Chef de l’Etat.

PCESOC

Le Président Mohamed Bazoum de rappeler aux conseillers ce qui est attendu d’eux durant cette 3ème mandature : « Il est donc urgent que vous construisez au cours de ce troisième mandat des stratégies nationales, prospectives et programmatiques, afin de renforcer des politiques publiques déjà en prise avec ces mutations sociales, économiques et culturelles invasives. C’est un défi pour nous et c’est aussi une chance à saisir dans le nouvel ordre mondial qui vient nous solliciter pour le meilleur et pour nous éprouver dans nos convictions éthiques et politiques », a lancé le père de la nation.

Dans une sorte de recommandations, Mohamed Bazoum a égrené tout un chapelet des secteurs d’activités sur lesquels, le CESOC devrait se pencher. Il a attiré l’attention des conseillers sur la question agricole, qui selon lui, doit être au centre des préoccupations des conseillers. « Un autre grand secteur doit attirer votre attention et être au cœur de vos travaux en commission : le secteur agricole. Il est très impacté par notre environnement climatique qui nous rend vulnérables aux changement climatiques », a insisté le Chef de l’Etat.

Le Président de la République a, enfin exhorter les conseillers à effectuer des missions de terrain, des enquêtes, des études de proximité qui vont permettre de connaitre au mieux les besoins des populations, les réalités économiques, sociales, culturelles, sportives et afin de mieux agir sur les points d’obstruction ou de facilitation des dynamiques de développement que le Niger veut pour sa croissance.

Ibrahim Moussa  

Dernière modification le samedi, 25 février 2023 00:39

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.