Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Lutte contre la cybercriminalité : Le Ministre de la justice Alio Daouda sonne la fin de la récréation

novembre 05, 2023 0 598

Depuis l'avènement des ré- seaux sociaux, jamais des faits de cybercriminalité n'ont pris autant de proportion dégradante comme c'est le cas aujourd’hui, et ce depuis les évènements du 26 juillet 2023 qui ont consacré la fin du régime de la 7ème République. La loi sur la cybercriminalité est pourtant applicable puisqu'elle n'est pas abrogée. C'est derniers temps des messages vidéos et audios de nature à semer des troubles à l’ordre public, et à semer la division dans le pays sont véhiculés par certaines personnes en maille à partir avec la période post coup d'Etat. Et ces personnes se constituent en groupes WhatsApp, ou en solitaire pour poser des actes d’une rare indécence ou d’une rare violence verbale dans la dynamique de troubler l'ordre public ou de jeter le discrédit sur des citoyens ou des institutions. C'est ainsi que le ministre de la justice garde de sceaux, le magistrat Alio dès son arrivée à la tête de ce ministère s'attelle à endiguer ce fléau qui, si on n’y prend garde portera un coup dur à la cohésion sociale et à l’unité nationale dans notre pays. Nous assistons de jour comme de nuit à un acharnement de certains activistes et internautes en tout genre sur la marche de la transition militaire, ce qui est inadmissible.Le Ministre Alio Daouda entend désormais prendre le taureau par les cornes. D’ores et déjà il a instruit ses collaborateurs notamment les procureurs à engager des procédures judiciaires contre toutes les personnes ayant versé dans ce genre de communications indélicates. À ce jour, plusieurs personnes sont interpellées et d'autres en voie de l'être. Parmi cespersonnes, l'on peut citer le président des jeunes Tarraya de Zinder, un autre usager des réseaux sociaux du département de Filingué appartenant à un groupe WhatsApp appelé Dan Assali se trouve dans les mains de la gendarmerie. L'auteur de cet audio dé- nonce ce qu'il appelle l'iniquité des responsables militaires au sujet de la gestion du pays puisqu'une marche des militants de la région de Tahoua du Pnds a été interdite. À Tchirozérine également, ordre a été donné au procureur de procéder à des enquêtes sur des individus porteur d’un projet sournois et suspect. Dans le même cadre une autre personne a carrémentmenacé de tuer toute une communauté si la marche du 05 novembre prochain n'est pas interdite. Et là aussi le procureur de la Ré- publique est instruit afin de l'identifier et lui appliquer la loi dans toute sa rigueur. En tout cas, le ministre Alio Daouda n’entend plus tolé- rer ce genre de dérives commises par le truchement des réseaux sociaux. Tous ceux qui véhiculent des fausses informations dans le sombre dessein de la remise en cause de nos acquis sociaux notamment l'unité nationale et la cohé- sion sociale seront traqués, rassure le garde des sceaux.Ce qui est sûr, les enquêtes lancées contre ceux qui prê-chent la violence et qui portent atteinte aux valeurs du vivre ensemble, sonnent comme la fin de la récréation à laquelle s’adonnent allègrement certains citoyens depuis les événements du 26 juillet 2023.

Adoum Boulkassoum

Dernière modification le dimanche, 05 novembre 2023 08:04

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.