Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Déclaration des Enfants et des Jeunes du Niger sur les Changements Climatiques Niamey, le 20 novembre 2023,

novembre 20, 2023 0 783

Au Niger, le 8ème Forum des enfants et des jeunes sur le changement climatique qui a réuni près d’une centaine d’enfants et de jeunes sur le climat s’est tenu du 18 au 20 Novembre au musée national. Financé par Save the Children au Niger, il a été organisé par l’ONG Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE) et le Réseau de la Jeunesse Nigérienne sur le changement climatique et le développement durable. L’ouverture officielle a été faite sous le haut patronage du Conseil National de l’Environnement et du Développement Durable.Pendant trois jours les participants ont échangé sur les conséquences du changement climatique sur leur bien-être. Ils ont pris part à différents panels et ont été initiés aux négociations climatiques à travers une simulation de COP (Conférence des parties). Désormais conscients de leurs rôles, les enfants tirent la sonnette sur l’urgence climatique et attirent l’attention des autorités du Niger à l’aube de la COP 28.Dans leur déclaration finale, ils ont adressé des messages de plaidoyer à l’endroit des autorités du Niger ce 20 novembre, journée internationale des droits de l’enfant, pour influencer les politiques nationales de développement durable dont ils sont aussi bénéficiaires. Ainsi dans l’urgence, Ils recommandent des actions concrètes pour limiter la dégradation des terres et du sol, l’utilisation abusive du bois énergie, la pollution de l’eau (le fleuve) et de l’air avec le plastique et les engins polluants enfin accélérer le processus de reboisement.Ils ont également souligné l’importance d’agir pour limiter les impacts négatifs du changement climatique qui influencent l’atteinte effective de leurs droits à l’éducation, la santé et l’alimentation.« Ici au Niger, beaucoup de parents sont des cultivateurs et quand il y a moins de pluies, il y a moins de rendement. Cela donne moins de nourriture et certains parents donneront leurs filles en mariage dès le bas âge et les garçons à l’exode pour la mendicité » a dit Raynatou, 16 ans, membre de la Task Force Child Climate Activist1Les autorités présentes à savoir, la Directrice de renforcement de capacités et de Résilience d’adaptation au Changement Climatique ainsi que la Secrétaire Générale du ministère de l’action humanitaire et de la gestion des catastrophes naturelles ont ensemble salué l’engagement et les efforts consentis des enfants et des jeunes. Elles ont ensuite réaffirmé leurs engagements à faire prévaloir leurs préoccupations dans l’élaboration et la mise en œuvre des programmes à tous les niveaux.Pour la 8ème édition de ce forum qui a lieu chaque année en prélude à la COP (Conférence des Parties) et la COY (Conference of Youth) les organisateurs ont associé des enfants activistes engagés pour le climat. L’organisation Save the Children a porté et soutenu cette initiative qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat stratégique avec l’ONG Jeunes Volontaires pour l’Environnement pour la mise en œuvre de la campagne Génération Hope2.« Il est important que les enfants et les jeunes soient impliqués dans la réduction, la prévention et la gestion des risques de catastrophes. Cette initiative vient à juste titre répondre à la problématique liée aux impacts du changement climatique désormais cruciale pour le Niger. Les enfants sont affectés par le changement climatique et cela se manifeste à travers des maladies climato-sensibles causées par les vagues de chaleur et les inondations ou encore l’exode rural, la mendicité à cause des récoltes en deçà des prévisions. » A dit Ilaria Manunza, Directrice de Save the Children au Niger.Monsieur Sani Ayouba Directeur exécutif de l’ONG JVE, qui a avec ses équipes accompagné ces enfants et ces jeunes a dit : « Ce sont les enfants et les jeunes d’aujourd’hui qui subiront les pires conséquences liées aux effets des changements climatiques. Loin d’être des victimes passives, les enfants et les jeunes doivent commencer à se mobiliser comme jamais auparavant ».

Contact média: Bintou MOUSSA

91 62 62 42 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dernière modification le lundi, 20 novembre 2023 19:32

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.