Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

An III de la commémoration de la disparition du Président Tandja L’instrumentalisation politique d’une fatiah

novembre 30, 2023 0 754

Le 24 novembre dernier, les partisans de l’ancien président de la République du Niger, Tandja Mamadou ont commémoré l’an III de sa disparition à travers une fatiah pour le repos de son âme qui a été prononcée à son domicile à Niamey. Depuis sa disparition le 24 novembre 2020 à l’âge de 82 ans, chaque année sa famille biologique, sa famille politique et idéologique ainsi que nombreux de ses partisans lui rendent hommage saluant la mémoire de l’illustre disparu et rappelant à la postérité le passage indélébile de l’Homme d’Etat à la tête du Niger. Cette année aussi l’occasion a été mise à profit par sa famille politique et idéologique pour lui rendre hommage et prier pour le repos de son âme. Du côté de ses partisans, dans ce contexte de lutte pour l’indépendance et la souveraineté, valeurs si chères au Président Tandja, le MPCR de Nouhou Mahamadou Arzika a animé une conférence- débat lui-même en pré- sence des anciens collaborateurs du défunt comme Abdoul Karim Mamalo, la Ministre Saâdé Souley, Tamboura Issoufou, entre autres, pour rappeler les œuvres de l’Homme et sa vision du Niger.De l’autre côté, au domicile de l’illustre disparu, sa famille politique s’affichait au grand complet à la cérémonie de fatiah prononcée pour le repos de son âme, comme pour confirmer le projet d’alliance qu’on leur prête depuis le retour de l’autorité morale duMODEN Lumana Hama Amadou au Niger. Selon certaines informations, depuis les événements du 26 juillet 2023, l’ancienne famille du Mouvement National pour la Société de Dé- veloppement (MNSD-Nassara) se consulte régulièrement avec à la clé un projet de réunification du MNSD que le Président Tandja Mamadou a su rassembler et consolider de son vivant.Pour Hama Amadou, Seini Oumarou, Albadé Abouba, Omar Hamidou dit Ladan Tchiana, qui ont un projet d’alliance dans la perspective du retour à l’ordre démocratique et constitutionnel, l’occasion était belle pour s’afficher ensemble publiquement et présenter à la face du monde leur unité, quoique de façade. Une véritable instrumentalisation politique de la fatiah, serait-on tenté de dire. A cette cérémonie, l’on a également aperçu le président Amadou Salifou, un autre ancien du MNSD, qui peut- être, ne tardera pas à rejoindre la barque.Seulement la question que l’on se pose jusqu’où ira cette opération de séduction presque arrachée autour de l’ancien Ministre des Finances de Tandja, l’actuel Premier Ministre de la Transition Mahamane Ali Lamine Zeine autour duquel tous se bousculent pour s’afficher ?On sait que les différents acteurs qui se sont collés pour la circonstance, devant les caméras, au cours de cettecérémonie, étaient tous du MNSD avant de se déchirer soit en raison de querelles de leadership ou de vision politique. L’on se rappelle du différend qui a opposé Hama Amadou et Seïni Oumarou par rapport à la présidence du MNSD. Seini Oumarou a fini par arracher le parti dans la douleur provoquant un baroud d’honneur de l’ancien président du MNSD Hama Amadou qui a créé le MODEN-Lumana. La suite, est connue de tous ! Seïni Oumarou n’oubliera pas toute l’animosité qui a été nourrie à son endroit par les partisans de Hama Amadou. Il n’oubliera pas non plus qu’il a été driblé à deux reprises par Hama Amadou lors des soutiens à l’élection présidentielle 2ème tour.Quant à Albadé Abouba, il n’oubliera pas aussi la situation malaisée dans laquelle l’avait entrainé Seini Oumarou alors président du MNSD lors de la tentative de rapprochement entre ce dernier et le PNDS-Tarayya et qui l’a conduit avec ses camarades à créer le MPR-Jamhuriya.C’est feignant oublier toutes ces rancœurs qui restent encore malheureusement vivaces que ces leaders s’affichent ensemble, avec des larges sourires aux lèvres, dans ce contexte de recomposition politique, sans doute pour faire croire à l’opinion publique nationale que c’est désormais les grandes retrouvailles.

Adoum Boulkassoum

Dernière modification le jeudi, 30 novembre 2023 21:49

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.