Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Journée internationale de lutte contre le Sida : Eliminer la transmission mère-enfant à travers un dépistage massif des femmes enceintes

décembre 02, 2023 0 645

A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré le vendredi 1er décembre 2023, la Journée Internationale de lutte contre le Sida. C’est le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales, médecin colonel-major Garba Hakimi, qui a présidé la cérémonie en présence du gouverneur de la région de Niamey, de la représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé, du Directeur pays de l’ONU SIDA et plusieurs autres invités.

Placé sous le thème ‘’laisser le leadership aux communautés’’. Le choix de ce thème reflète l’importance d’attirer l’attention de tous sur le rôle et la place des communautés dans la lutte contre le VIH.   Cette célébration a été marquée par une campagne de dépistage des femmes enceintes afin de casser la chaine de transmission mère-enfant.

Pour le ministre de la Santé Publique, la communauté a un important rôle à jouer : « Il s’agit d’amener des leaders des communautés au cœur de l’élaboration, de la budgétisation, du suivi et de l’évaluation de l’ensemble des plans, politiques et programmes qui concernent les communautés et qui ont un impacte sur la riposte du VIH. », a-t-il affirmé.

Il faudrait également éliminer les barrières au rôle des leaders des communautés en s’assurant que la société civile dispose de suffisamment de liberté d’action en protégeant les droits humains de toutes les personnes, y compris les membres des communautés marginalisées et stigmatisées, a ajouté le médecin colonel-major Garba Hakimi.

Au Niger, l’objectif est de dépister 95% de personnes vivant avec le VIH et mettre 95% des personnes dépistées sous traitement antirétroviral et que 95% des personnes sous traitement aient une charge virale supprimée, a annoncé le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales.

Après 40 ans de lutte contre le VIH Sida, d’énormes progrès ont été enregistrés au Niger. Il s’agit entre autres : la prévention de la transmission mère-enfant ; la problématique de la prise en charge chez les enfants et les adolescents affectés ; la communication pour le changement comportemental ; la protection des droits humains des personnes infectées ou affectées par le VIH Sida.   

Le Ministre de la Santé Publique a rendu un hommage mérité aux agents de santé, aux Organisations de la Société Civile, aux ONGs engagées dans la lutte contre le Sida et aux personnes infectées et affectées par ce fléau. Le médecin colonel-major Garba Hakimi s’est dit persuadé qu’avec la conjugaison des efforts de l’ensemble des acteurs à tous les niveaux, le pays arrivera à relever le défi.

Mme Com

Auparavant, la représentante des communautaires, Mme Chaibou Halimatou Najim a dénoncé ce qu’elle a qualifié d’apothéose en matière de lutte contre le SIDA, pour elle, il faut tout faire de telle sorte « que les communautés ne soient plus considérées comme des bénéficiaires de leur santé par rapport au VIH mais plutôt comme acteurs à part entière qui ont leur rôle et leur partition à jouer pour pouvoir atteindre les objectifs de l’ODD 3 à l’horizon 2030 ».

Pour pouvoir atteindre l’élimination du VIH, elle demande de confier le leadership aux communautés pour prévenir les nouvelles infections. Elle a fini par remercier l’Etat pour la mise en place des structures qui coordonnent les activités de lutte contre la lutte contre la maladie et aussi de mettre en avant l’inclusion et aussi la synergie des actions.

Au niveau mondial 39 millions de personnes vivent encore avec le VIH avec 9,2 millions de morts. Selon le Plan Stratégique National de lutte contre le VIH en 2022 le Niger compte 33.854 personnes vivent avec le VIH dont 3770 enfants, 17.174 femmes 1294 hommes

Ibrahim Moussa

Dernière modification le lundi, 04 décembre 2023 22:36

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.