Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Coopération bilatérale: Les Russes foulent le sol nigérien

décembre 06, 2023 0 821

Le nouvel Axe A.E.S (Alliance des Etats du Sahel)- Russie commence à se préciser. Après Bamako et Ouagadougou, une délégation russe conduite par le vice-ministre de la défense, le colonel général YunusBek Yevkurov a atterri à Niamey le 4 décembre 2023 où elle a été reçue par le Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie, le Général Abdourahamane Tiani. Au menu des échanges avec les autorités nigériennes de transition, le renforcement de la coopération militaire. Les deux parties ont procédé à l’issue de cette visite «à la signature de documents dans le cadre du renforcement de la coopération militaire entre la République du Niger et la Fédération de Russie», ont indiqué les autorités nigériennes, sans autre précision. Pour l’instant, on ne connait ni les contours, ni le contenu des documents signés. Tout ce que l’on sait c’est que ce rapprochement entre le Niger et la Russie intervient au moment où les autorités nigériennes de transition ont dénoncé, sous la pression des manifestants soutenant le CNSP, les accords militaires avec la France et obtenu le départ des troupes militaires françaises du Niger.

Les partisans d’un rapprochement avec la Fédération de Russie comme bouclier à d’éventuelles représailles de la France ou de l’Occident ont finalement remporté la première manche d’une guerre géostratégique qui se profilait à l’horizon au Sahel depuis la chute du président malien Ibrahim Boubacar Keita.

La Russie accusée d’avoir participé à la campagne anti-française sur les réseaux sociaux à travers ses trolls et dont le drapeau était brandi partout lors des manifestations pro putschistes, est en train de s'installer progressivement dans les pays du Sahel. Bamako, Ouagadougou et Niamey sont devenus les centres de convoitises de toutes les puissances qui se bousculent au portillon du Sahel, soit pour les énormes ressources minières et pétrolières dont regorgent les trois pays soit pour des raisons purement stratégiques.

Avec les autorités maliennes de Transition, la Russie qui était déjà présente à travers l’Agence de Sécurité Wagner a conclu des accords de coopération en matière d’énergie renouvelable et d’énergie nucléaire, des questions liées à l’approvisionnement du Mali en engrais, en blé, et en produits pétroliers de même que la réalisation d’un chemin de fer et d’un réseau de tramway, la création d’une compagnie aérienne régionale, ainsi que des projets de recherche et d’exploitation minière.

Avec le Burkina Faso, le groupe russe nucléaire Rosatom a signé en octobre 2023 un accord, à Moscou, pour construire une centrale nucléaire.

Pour le Niger, la première visite officielle d’un membre du gouvernementrusse depuis le coup d’Etat du 26 juillet 2023 est inscrite sous le signe du réchauffement de la coopération bilatérale. Mais elle a été sanctionnée par la signature de documents dans le cadre du renforcement de la coopération militaire. Les détails des contenus des documents n’ont pas été livrés au grand public.Tout ce que l’on sait, c’est que depuis l’avènement du CNSP au pouvoir au Niger, les autorités nigériennes de transition se sont inscrites relativement à la lutte contre les groupes armés non étatiques (GANE) dans un combat pour la souveraineté du Niger, notamment en matière de sécurité. Sur les suspicions de l’éventualité d’une coopé- ration avec le groupe privé russe Wagner, organisation paramilitaire qui œuvre dans le but d'assurer la défense des intérêts extérieurs de la Russie et considéré comme des mercenaires qui violeraient le droit International Humanitaire, le Ministre d’Etat, Ministre nigérien en charge de l’Intérieur le Général Mohamed Toumba Boubacar, participant au Forum pour la paix et la sécurité organisé les 21 et 22 octobre 2023 à Lomé au Togo a écarté d’un revers de main le recours à Wagner dans le cadre de la lutte antiterroriste. «On n'a pas besoin de signer avec Wagner», «…ce dont nous avons besoin, c’est les moyens» avait déclaré le Général Mohamed Toumba Boubacar dans un entretien à RFI en marge de ce forum.

En attendant de connaitre les contours des documents signés le lundi 4 décembre 2023 entre la République du Niger et la Fédération de Russie, l’on peut dire, pour le moment, qu’autant la Russie a réussi son pari sur le Sahel autant le Niger s’est aligné sur les autres pays de l’AES.

Adoum Boulkassoum

Dernière modification le mercredi, 06 décembre 2023 21:09

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.