Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Tournée en profondeur de la DCTR : Issoufou Sidibé et ses camarades tirent un bilan positif

Le Coordonnateur de la Dynamique Citoyenne pour une Transition Réussie M. Issoufou Sidibé a animé une conférence de presse ce jeudi 04 Janvier 2023 dans la salle de réunion du Syndicat National des Agents des Douanes (SNAD). Cette sortie médiatique qui intervient une semaine après le périple qui a conduit les membres de la dynamique dans cinq des huit régions du pays (Tillabéri, Dosso, Maradi, Zinder et Diffa) a pour objectif de dresser le bilan de cette tournée dans le Niger profond.

Globalement, c’est un bilan positif que Issoufou Sidibé et ses camarades ont tiré des échanges qu’ils ont eus avec la population, ce qui prouve que cette dernière a épousé les messages véhiculés par la DCTR.

 

Dosso, la cité des Djermakoyes a constitué la première capitale régionale à recevoir la délégation de la Dynamique Citoyenne pour une Transition Réussie (DCTR) suivie de la région du fleuve Tillabéri. C’était ensuite le tour de Maradi, Zinder et Diffa d’accueillir Issoufou Sidibé et ses camarades dans leur mission de sensibilisation, d’éveil de conscience et d’engagement dans l’accompagnement du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie pour une transition réussie.

En plantant le décor, le Coordonnateur de la DCTR, M. Issoufou Sidibé, a, au nom du comité d’orientation et du directoire de la dynamique, transmis ses encouragements et félicitations au CNSP et au gouvernement de la transition pour la bonne conduite de la transition ces cinq (5) derniers mois. Il a par la suite rappelé la mission principale de la dynamique qui n’est rien d’autre que l’accompagnement du CNSP pour la réussite de sa mission.

Issoufou Sidibé d’indiquer qu’à chacune de leurs étapes, l’exercice est le même, accueil chaleureux, déplacement massif et échanges fructueux avec la population hôte. Aussitôt qu’elle dépose sa valise dans un chef-lieu de région, la dynamique commence par présenter ses civilités aux autorités administratives et coutumières comme il est de tradition dans la société nigérienne.

Entrant dans le bilan proprement dit, Issoufou Sidibé a fait remarquer que partout où ils sont passé, l’accueil reste le même, c’est-à-dire, empreint de chaleur et d’enthousiasme tout en annonçant que la dynamique n’entend pas baisser les bras en se recroquevillant dans la ville de Niamey sachant que des populations de l’intérieur du pays ont également besoin d’être totalement édifiées sur la conduite actuelle du pays où c’est les questions du patriotisme et la refondation de l’Etat qui sont mises en avant.

Cette sensibilisation s’est traduite à travers des échanges qui ont conduit à exposer clairement les objectifs et missions que s’est assignée la dynamique, tout en recevant au retour les contributions, les préoccupations et aussi le critiques des populations hôtes. Des échanges qui ont permis à la DCTR d’enrichir le document qu’elle compte apporter comme contribution au Dialogue National Inclusif (DNI) qui va se tenir incessamment.

Après les échanges avec les différentes couches sociales invitées aux travaux qui se tiennent généralement dans la première phase de l’agenda, la seconde phase consistait à échanger exclusivement entre acteurs de la société civile qui se trouvent être par ailleurs, les principaux hôtes de la dynamique dans les chefs-lieux des régions. Cette phase se termine par la mise en place des bureaux des coordinations régionales regroupant par endroit tout ce qu’il y a comme gotha de la société civile locale. Ce qui prouve à suffisance l’adhésion des acteurs de la société civile locale aux idéaux de la Dynamique Citoyenne pour une Transition Réussie, s’est félicité Issoufou Sidibé.

Interpellé sur les attaques dont fait l’objet la dynamique ces derniers jours, Issoufou Sidibé de dire : «Nous n’avons pas la prétention de détenir le monopole de la vérité mais nous respectons l’opinion des autres», a-t-il affirmé tout en reconnaissant qu’ils ne sont pas exemptés des critiques. «Même le prophète Mohamed S.A.W n’a pas fait l’unanimité de son vivant et après sa mort, donc ce n’est pas nous des simples mortels qui allaient faire l’unanimité», a-t-il affirmé.

Le coordonnateur de la DCTR a laissé entendre qu’ils ont en face d’eux, deux (2) catégories des détracteurs. La première est celle des personnes qui ont bien besoin d’être édifiées sur les missions et les objectifs de la dynamique et c’est ce que la dynamique est en train de faire, a-t-il martelé.

La seconde catégorie et celle des personnes animées de mauvaise foi. Elles détiennent les documents de la DCTR, connaissent très bien ses objectifs et missions mais qui par mauvaise foi, qui est d’ailleurs innée à certains humains, tentent de donner une autre orientation au combat que mène la DCTR.

Les membres de la Dynamique Citoyenne pour une Transition Réussie se sont dits ragaillardis de cette tournée en profondeur car ils sont revenus avec plus d’espoir et d’engagement, a conclu M. Issoufou Sidibé qui annonce que les prochaines étapes seront les régions d’Agadez et Tahoua.

Ibrahim Moussa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.