Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Invitation de l’ancien Président du Niger au sommet de l’U.A: Retour retentissant de Issoufou sur la scène continentale

février 21, 2024 0 1209

L’ancien Président de la République du Niger, M. Issoufou Mahamadou, Champion de la Zone de libre Echange continentale et président du Panel de Haut niveau sur la sécurité et le développement au Sahel qui s’était abstenu du moindre déplacement de Niamey depuis le coup d’Erat du 26 juillet 2023 intervenu au Niger, a effectué sa première sortie. Cap sur Addis Abebas au sommet des Chefs d’Etats de l’Union Africaine (U.A) où il était invité par le président de la Commission de l’Union Africaine pour présenter le rapport d’étape de ce projet que lui ont confié les Chefs d’Etat de l’Union. Ce chantier, en effet a été confié à l’ancien Président Issoufou Mahamadou pour son leadership exceptionnel, son engagement panafricain, sa vision futuriste et le rôle qu’il a joué dans l’accélération de cette initiative visant à créer un marché unique pour les biens et les services en Afrique, en éliminant progressivement les barrières tarifaires et non tarifaires. L’ancien Président était donc attendu de Chefs d’Etat africains à qui tient à cœur cet important dossier. Son retour sur la scène continental très remarquable a été aussi une occasion pour discuter de la situation de la crise politique née au Niger depuis le 26 juillet 2023.

L’ancien Président de la République du Niger Issoufou Mahamadou qui a manqué aux grandes tribunes africaines et internationales a fait son come-back sur la scène africaine participant au 37e sommet de l'Union africaine tenu à Addis-Abeba en Ethiopie du 17 au 18 février 2023.Malgré la crise profonde qui affecte le pays dont il a dirigé durant 10 ans, l’ancien président n’a rien perdu de sa superbe. Il a fait montre d’une grande maitrise du dossier que les Chefs d’Etat de l’Union lui avaient confié à Niamey au moment où il présidait encore aux destinées du Niger. L’ancien Président de la République du Niger a joué un rôle déterminant dans l’accélération du processus de la promotion de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAF). Désigné champion de la ZLECAF, Issoufou Mahamadou s’est investi activement à plaider auprès des dirigeants africains et les encourager à adhérer à cette initiative. Il a également facilité les discussions et les négociations entre les différents pays membres afin de promouvoir la coopération et la mise en œuvre efficace de la ZLECAF. Son leadership a contribué à faire avancer le processus d'intégration économique en Afrique.

Il faut rappeler que la ZLECAF vise à promouvoir le développement économique et à améliorer les conditions de vie en Afrique en stimulant le commerce, l'investissement et l'intégration régionale. Aujourd’hui l’accord à la ZLECAF a été signé par 54 des 55 pays membres. Il reste quelques résistances au niveau de certains pays qui sont en train de procéder à la révision de certains textes pour rejoindre définitivement la marche.

La grande avancée de ce dossier, il faut le dire restera intimement liée au leadership de l’ancien président de la République du Niger, récipiendaire du prix Mo Ibrahim et de plusieurs distinctions internationales qui jouit toujours de la même confiance des chefs d’Etat africains dont il a échangé avec beaucoup en marge du sommet du 17 février 2024. Homme d’Etat respecté et admiré de par le monde, il gère encore un autre dossier qui lui a été confié par le Secrétaire Général des Nations Unies, M. Antonio Gutteres, celui du Panel de Haut niveau sur la sécurité et le développement au Sahel.

Au Niger, sa participation à ce sommet de l’Union Africaine pour présenter le rapport d’étape de la ZLECAF a été un motif de fierté pour beaucoup de nigériens qui saluent le retour sur la scène africaine de l’ancien Président de la République.

Au cours de son bref séjour à Addis-Abeba, l’ancien Président de la République a également échangé avec des Chefs d’Etat et d’autres partenaires sur les crises qui secouent l’Afrique de l’Ouest et particulièrement le Sahel. Des échanges qui ont permis, selon toute vraisemblance une meilleure compréhension de la situation au Sahel. Homme d’Etat écouté et très influent, il pourrait faire changer la tendance en produisant l’effet attendu et espéré au prochain sommet de la CEDEAO à savoir l’allégement voire la levée des sanctions qui frappent le Niger depuis les événements du 26 juillet 2023.

Adoum Boulkassoum

Dernière modification le mercredi, 21 février 2024 12:05

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.