Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

27ème édition du FESPACO : Ahmed Kadhar remporte l’étalon d’or de Yennenga

octobre 24, 2021 0 1055

Ouverts le 16 octobre dernier, les festivités entrant dans le cadre de la 27ème édition du  Festival Panafricain de Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO)  ont pris fin ce samedi 23 octobre 2021 au palais des Sports de Ouaga 2000.  

Cette messe du cinéma africain et de la diaspora a enregistré la participation de plusieurs pays avec le Sénégal comme pays invité d’honneur.

La biennale a enregistré environ 200 films en compétition dans toutes les catégories (long métrage, court métrage, film documentaire, film d’école…)

Après une semaine de compétition le jury a livré son verdict, ce samedi 23 octobre 2021, en début de soirée lors de la cérémonie de clôture riche en couleur en présence des Présidents Rock Mark Christian Kaboré et Macky Sall du Sénégal.

Au total 17 films étaient en lice dans la catégorie, long métrage de fiction en vue de décrocher l’Etalon d’or du Yénnenga.

L’Etalon d’or, le Grand prix a été enlevé par le réalisateur somalien  Ahmed Kadhra avec son film ‘’La femme du fossoyeur’’ d’une valeur de 20 millions de francs CFA.

Remporté en 2019 par le Rwanda, l’étalon d’or de Yennenga retourne en Afrique de l’Est.

L’Étalon d’argent de Yennega est parti en Haïti au film "Fredra de Gessica Genus de Haïti qui empoche 10 millions de francs CFA.

Et le film "une histoire d’amour et de désir" de Leyla Bouzid de Tunisie a décroché l’Étalon de Bronze de Yennega d’une valeur de 5 millions de francs CFA.

La veille de la clôture des festivités, d’autres prix ont été décernés à plusieurs récipiendaires parmi lesquels, la nigérienne Aicha Macky qui a remporté le prix de la meilleure réalisatrice de l’Afrique de l’Ouest d’un montant de 10.000.000 de CFA avec son film documentaire Zinder. Elle a également remporté le prix femme ambassadrice de paix  de l’Agence Française de Développement (AFD) d’un montant de 7.000.000 F CFA et le prix du Conseil de l’Entente.

Grâce à cette brave dame, le nom du Niger refait surface à l’occasion de cette  rencontre du 7ème art africain dont le pays faisait partie des nations qui brillaient à son lancement dans les années 1970 avec des pionniers comme Moustapha Alassan et  Oumarou Ganda.

Malgré le double contexte sécuritaire et sanitaire lié à la Covid-19, qui a été d’ailleurs à l’origine du report de cette 27ème édition, initialement prévue en mars 2021, les organisateurs ont pu relever le défi, se sont félicité les participants.

La 28ème  édition se tiendra en mars 2023.

Ibrahim Moussa

Dernière modification le dimanche, 24 octobre 2021 05:59

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.