Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Finale de la 42ème édition du sabre national: Issaka Issaka rentre dans l’histoire

janvier 03, 2022 0 687

Pour un choc d’une finale, ç’en est vraiment une. Issaka- Aïbo, personne n’en reverrait plus beau duel. Issaka, le gladiateur, le meilleur lutteur de ces dix (10) dernières années face à l’étoile montante de la lutte au Niger, Aïbo Hassane. Pour la circonstance, l’arène de lutte de Niamey était pleine à craquer. Tout le monde voulait voir si la passation de pouvoir entre l’ancienne garde incarnée par Kadri Abdou dit Issaka Issaka et la nouvelle représentée par Aïbo Hassane allait se passer ce dimanche, 2 Janvier 2022.

Même le président de la République a fait le déplacement. Une présence remarquable et remarquée qui mérite qu’on s’y attarde. Car voir le Président de la République entouré des deux finalistes, il faut remonter à très longtemps pour le trouver dans l’histoire. Bazoum Mohamed l’a fait et il mérite qu’on lui tire le chapeau. Gracias monsieur le Président de la République d’avoir assisté à cette finale. Une finale si passionnante tellement elle a tenu en haleine le public venu nombreux.

Aïbo-Issaka, la finale n’a pas déçu. Mais pour sa première finale, il faut dire que, Aïbo était tétanisé comme par l’enjeu. Moins en jambe et moins entreprenant, il n’a jamais réussi à prendre le dessus sur son adversaire du soir. Issaka a mené le combat de bout en bout, et logiquement au bout de 30 minutes d’une rencontre palpitante, il décroche son quatrième titre national. Autant que Kantou, qui dit mieux ! Avec cette victoire, le dossolais entre dans le panthéon des plus grands lutteurs du Niger. Patient, endurant, calme et résistant, Issaka a su démontrer du début à la fin de ce tournoi, qu’il est venu pour remporter sa 4ème couronne largement méritée au vu de son parcours.

Son quart et sa demie finale ont été un exemple. Issaka vainqueur du sabre, logique respectée même si Aïbo a eu aussi un parcours de champion. Se débarrassant du vainqueur en titre, Ayouba Hassane de Tillabéri en demie finale, Aïbo est devenu en l’espace de dix (10) jours, la coqueluche de l’arène. Souriant, jovial et très fair-play, le maradien prend date avec l’histoire qu’il peut dompter avec l’expérience et à l’écoute des grands.

Dix (10) millions pour le vainqueur et un sabre offert en personne par le Président de la République, cinq millions pour le vice-champion reçus des mains du Président de l’Assemblée nationale, la fête a été belle.

Rendez-vous est pris l’année prochaine à Diffa pour la 43ème édition du sabre national avec l’espoir de voir un Mansour Issa briller des milles feux devant tout le Manga.

Roufaï Dandoua

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.