Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Malversations financières à la CNTPS : Après la HALCIA, le dossier atterrit à la justice

février 09, 2022 0 959

Depuis la fin de la semaine dernière des responsables de la Compagnie Nationale de Transport des Produits Stratégiques (CNTPS), société nigérienne basée à Tahoua sont en train d’être interpellés par la Police Judiciaire.

Deux Directeurs Généraux de cette société créée en 2009 et spécialisée dans le transport des produits stratégiques tels que l’uranate (ou yellow cake), le nitrate et les explosifs seraient auditionnés à la PJ. Il est reproché à Dr Yawalé Amani Maman Lawan qui a dirigé la société jusqu’à la veille des élections de 2020 et son successeur Mamane Oumarou de malversations financières portant sur plusieurs dizaines de millions de FCFA et une mauvaise gestion tant des ressources financières que des ressources humaines. Il faut dire que l’incapacité de la société à faire face aux salaires de ses agents qui avaient accumulé cinq (5) mois d’arriérés et qui ont observé plusieurs mots d’ordre de grève, dénonçant une gestion patrimoniale de la direction, a mis la puce à l’oreille de la Haute Autorité à la Lutte contre la Corruption et les Infractions assimilées(HALCIA) qui a envoyé  une équipe afin d’investiguer sur l’état de la société. Ces investigations ont en effet révélé une gestion peu orthodoxe de la société, le Directeur Général Dr Yawalé Maman Lawan ne respectant même pas les décisions du Conseil d’Administration. Il s’est taillé un salaire faramineux, bombé de son titre de Dr. Une anomalie que la HALCIA l’a sommé de corriger en remboursant tout le surplus indu. Mais ce n’est pas tout, d’autres audits de la société allaient être commandités par l’Etat et décèleront des pratiques mafieuses qui avaient cours dans cette société spécialement créée par l’Etat pour assurer le transport de produits stratégiques, principalement les matériaux nucléaires pour le compte des filiales d’ORANO : la COMINAK et la SOMAÏR avec une loi qui imposait aux entreprises à contracter les services CNTPS pour le transport de leurs marchandises. Plus grave c’est quand le Directeur Général Dr Yawalé Maman Lawan, candidat aux législatives de 2020 contraint de démissionner va désigner son neveu, M. Mamane Oumarou pour lui succéder. Il s’est d’abord constitué un pactole consistant à travers des pratiques irrégulières, si on s’en tient aux différents rapports, pour se constituer un trésor de combat aux législatives.

Fausses factures, surfacturations, recrutement irréguliers ont marqué leur gestion aux allures d’une sous-traitance. Plusieurs responsables de la société sont auditionnés depuis la semaine dernière à la Police judiciaire sur la base du rapport de la HALCIA et de l’audit mené dans le cadre du contrôle de gestion de cette société.

Nous y reviendrons !

Adoum Boulkassoum

Dernière modification le jeudi, 10 février 2022 09:07

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.