Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Dossier CNTPS : 5 personnes poursuivies pour détournement des deniers publics, Faux et usage de faux et Enrichissement illicite

février 16, 2022 0 917

Nous l’avions rapporté la semaine dernière dans notre parution N°1093. Il y’a eu malversations financières de grande ampleur à la CNTPS. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance hors classe de Niamey, M. Chaibou Moussa, vient de le confirmer en donnant les détails de l’affaire en animant un point de presse le vendredi 11 février 2022. L’objectif de ce face à face avec la presse est de couper court aux rumeurs par rapport à des présumées malversations à la Compagnie Nationale des Transports des Produits Stratégiques (CNTPS) qui défraie la chronique, a affirmé le procureur Chaibou Moussa.

4.380.241 548 F CFA, c’est le montant qui serait dilapidé par de hauts responsables de cette société de transport des produits stratégiques dont le siège se trouve à Tahoua, a précisé le procureur du tribunal de grande instance hors classe de Niamey.

Cinq (5) responsables de ladite société sont actuellement mis sous mandat dépôt depuis le jeudi 10 février 2022, dixit M. Chaibou Moussa qui a clairement indiqué que l’enquête administrative diligentée par les éléments de la Police judiciaire a été commandée par le Président de la République, Chef de l’Etat Mohamed Bazoum.

Selon les informations en notre possession ce sont deux anciens Directeurs Généraux, deux huissiers de justice et un clerc d’huissier qui sont présumés impliqués dans ce dossier.

L’affaire suit son cours au niveau du pôle économique et financier, a martelé le magistrat indiquant que l’enquête a permis de déceler des indices graves et concordants contre cinq (5) personnes qui sont poursuivies pour fait de détournement de derniers publics, complicité de détournement, de faux et usage de faux et enrichissement illicite, ajoute le procureur du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey.

Une nouveauté sur les dossiers qui défraient la chronique Edifier la lanterne des citoyens sur les dossiers qui sont au diapason de l’actualité, est désormais le choix opéré par l’institution judiciaire, a signalé M. Chaibou Moussa.

«Désormais, nous allons nous entretenir avec vous sur toutes les affaires qui défraient la chronique dans notre pays», a souligné le procureur.

Loin d’être une simple annonce, M. Chaibou Moussa a séance tenante accepté de répondre aux questions des journalistes sur d’autres points chauds de l’actualité en lien avec son institution. C’est ainsi qu’il a répondu aux questions sur la disparition de 122 kilos d’or d’une valeur marchande de plus de 3 milliards de F CFA.

Relativement à cette question de l’or transporté du site d’orpaillage de Tchiberkaten, le procureur Chaibou Moussa de dire que l’affaire est au niveau du tribunal d’Agadez et qu’au moment opportun, l’opinion publique nationale sera édifiée tout comme sur l’affaire des évènements tragiques de Téra qui sont également sur le bureau du procureur de la Cour d’Appel de Niamey.

Cette initiative du Procureur de la République près le tribunal de grande instance hors classe de Niamey de rompre avec le silence radio qu’on connait au niveau de la justice nigérienne sur des dossiers qui nécessitaient pourtant un éclairage pour mettre court aux rumeurs, est bien apprécié des citoyens qui attendent à chaque fois des informations officielles sur des affaires importantes surtout des détournements des deniers publics dans notre pays.

L’enquête administrative sur l’affaire CNTPS est la deuxième du genre, après la célèbre affaire Ibou Karadjé, connue par le public ordonnée par le Président de la République Mohamed Bazoum dans le cadre de son vaste chantier de lutte contre la corruption dans notre pays.

Ibrahim Moussa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.