Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Quatre (4) écoles ravagées par des incendies à Niamey

février 19, 2022 0 686

En ce début d’après-midi du jeudi 17 février 2022, quatre écoles situées dans le 1er arrondissement de la ville de Niamey ont été victimes d’incendie.

C’est dans l’intervalle de 14h 30 à 15 heures que des incendies se sont déclarés à un moment presque simultané dans trois (3) écoles primaires du quartier Koira Kano et dans une 4ème au quartier Goudel plus précisément l’école privée plus connue sous le nom de ‘’Saley Koira’’.

Au niveau de ces quatre écoles, le feu a consumé la totalité des classes en paillote. Heureusement, il y a plus de peur que de mal car aucune perte en vie humaine n’a été enregistré. Cependant, au niveau de l’école qui a pris feu en deuxième position dans le quartier koira kano, à savoir école ‘’LAMOPO’’, un véhicule et des motos appartenant à des enseignants ont été complètement calcinés. Selon des témoins qui ont apporté secours pour éteindre les incendies, le feu s’est déclaré presque à tour de rôle et à seulement quelques minutes d’intervalle entre les quatre (4) écoles primaires.

Vu le temps très court qui séparait l’apparition des étincelles d’une école à l’autre, tous laisse croire que ces incendies seraient d’origine criminelle.

Quatre (4) écoles prennent feu dans moins de dix (10) minutes d’intervalle et dans un même quartier, il serait difficile d’être une simple coïncidence affirment les témoins venus éteindre les feux.

Aussitôt informé de ces sinistres, le Gouverneur de la région de Niamey a effectué le déplacement du quartier Koira Kano pour aller constater de visu les dégâts occasionnés par ces incendies qu’il a vivement déplorés.

Depuis l’incendie du mois d’Avril 2021 qui a coûté la vie à une vingtaine d’enfants à Niamey suivi de celui du mois de Novembre de la même année qui a engendré la mort d’une trentaine d’autres gamins dans la ville de Maradi.

Dès lors, le gouvernement a décidé de ne plus accepter des classes en paillote pour les enfants du préscolaire.

Maintenant que cette tranche d’élèves qui a payé un lourd tribut dans les incendies de classe en paillote est plus ou moins sécurisée, c’est au tour des classes en paillote abritant des élèves du primaire d’être la nouvelle cible des incendies.

En attendant qu’on puisse mettre fin aux classes en paillote sur toute l’étendue du territoire national et à tous les niveaux de l’éducation, la vigilance doit être de mise surtout chez les gardiens des établissements scolaires et les encadreurs pour éviter que de tels évènements malheureux ne se reproduisent à travers le pays.

Rien qu’en cette année 2022 qui est à son début, c’est plusieurs établissements scolaires tant à Niamey qu’à l’intérieur du pays qui ont été victimes d’incendies dont parfois les auteurs ont été appréhendés.

Aussi, les citoyens sont interpellés pour aider les autorités à mettre la main sur les auteurs de ces actes crapuleux qui consistent à porter atteinte aux biens et à la vie des innocents qui viennent chercher le savoir.

Ibrahim Moussa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.