Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Lancement des travaux de la Dorsale Nord de la CEDEAO : vers un approvisionnement en énergie électrique régulier et à moindre coût !

février 23, 2022 0 753

Le Président de la République du Niger Mohamed Bazoum et son homologue du Ghana par ailleurs Président en exercice de la CEDEAO Nana Akufo Ado ont lancé ce mardi 22 février 2022, les travaux de la Dorsale Nord d’inter connexion électrique 330 KV sur le site de Gorou Banda dans la périphérie de Niamey.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Président de l’Assemblée nationale du Niger, du Premier Ministre Chef du gouvernement Ouhoumoudou Mahamadou, du Haut Représentant du Président de la République, du Commissaire en charge de l’Energie et des Mines de la CEDEAO, du Directeur exécutif du Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEAO) et de plusieurs hautes personnalités des pays concernés par le projet.

D’un coût global de 692 millions de dollars financé par l’Agence Française de Développement (AFD), l’Union Européenne (UE), la Banque Mondiale (BM) et le Gouvernement Fédéral du Nigeria, le projet d’interconnexion électrique Dorsale Nord concerne cinq (5) pays de la CEDEAO à savoir : Nigeria-Niger-Bénin-Togo-Burkina Faso.

Le lancement de ce projet d’envergure par les deux Chefs d’Etat Mohamed Bazoum et Nana Akufo Ado consiste en la construction d’une ligne électrique haute tension (330 KV et 225 KV) d’environ 913 km partant de Birnin Kebbi au Nigeria à Ouagadoudou au Burkina Faso en passant par le Niger avec une dérivation à Zabori pour relier le Bénin.

Une fois achevée, l’infrastructure d’envergure de la CEDEAO va permettre d’électrifier 435 localités au Niger et 165 au Burkina Faso, soit un total de 600 localités.

En plus de la mise en œuvre de plusieurs mesures d’atténuations environnementale et sociales, le projet prévoit la construction de cinq (5) postes et l’installation du système SCADA et de câbles de garde à fibres optiques tout au long de la ligne.

L’achèvement du projet d’interconnexion régionale, dont la mise en service est prévue pour 2024, permettra au réseau électrique de la sous-région d’être davantage maillé pour assurer à moyen et à long terme un approvisionnement en énergie électrique régulier, fiable et à un coût compétitif aux populations des Etats membres comme stipulé dans la vision de la CEDEAO.

Les avantages qui découleront de ce projet sont considérables et sa concrétisation permettra de booster plusieurs activités socioéconomiques notamment dans les secteurs de l’Agriculture, de l’éducation, de la santé…

Le projet Dorsale Nord c’est aussi un échange d’énergie initial estimé à environ 430 MW, qui pourrait atteindre plus de 600 MW cinq (5) à dix (10) ans après sa mise en œuvre.

Peu avant la pose de la première pierre des travaux, plusieurs interventions ont été prononcées par des personnalités de haut rang parmi lesquelles, le Ministre du Pétrole de l’Energie et des Energies Renouvelables du Niger M. Mahamane Sani Mahamadou, le Commissaire en charge de l’Energie et des Mines de la CEDEAO, M. Sédiko Douka, le Président du Conseil Exécutif de l’EEEAO, M. Soulé Ahmed Abdulaziz et le représentant des Partenaires Techniques et Financiers M.

Kaou Mensah. Ce dernier de réitérer l’engagement des institutions qu’il représente de soutenir la CEDEAO tout le long de la traversée du désert, sur le projet dorsale nord dont le financement a été bouclé en 2016 et l’Unité de Gestion installée à Abuja en 2019, grâce à l’appui des PTF. M. Mensah d’insister sur l’engagement et la collaboration des parties prenantes pour mener à bon port le projet d’interconnexion électrique dorsale nord.

Ibrahim Moussa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.