Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Renouvellement du CEN du PNDS-Tarayya : Un tournant décisif pour le parti

juillet 28, 2022 0 1198

Le Comité Exécutif National (CEN) du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya) était en conclave le dimanche 24 juillet 2022. A l’issue de la réunion deux importantes décisions ont été prises sur la vie du parti. Le Comité Exécutif National du PNDS-Tarayya a, en effet, décidé de lancer le renouvellement des Bureaux Exécutifs Fédéraux (BEF) au cours du mois de septembre 2022.

Seconde importante décision, l’organisation du congrès ordinaire du parti dont la date est fixée pour le 24 et 25 décembre 2022.

Depuis l’accession à la Magistrature suprême de M. Mohamed Bazoum, candidat du parti aux dernières élections de 2020-2021, la présidence par intérim du PNDS est assurée par M. Foumakoye Gado. Le prochain congrès qui coïncidera avec l’anniversaire du parti va décider de qui désormais va présider aux destinées du parti.

Le PNDS, l’on se rappelle, a, depuis sa création, su garder sa cohésion et sa stabilité sous la direction de Issoufou Mahamadou. La succession du Président Issoufou Mahamadou à la tête du parti que certains observateurs avaient annoncé tumultueuse s’est également déroulée sans aucun problème, avec l’élection de M. Mohamed Bazoum, unique candidat à la présidence du parti. En effet, à l’occasion du congrès qui s’est tenu à Niamey en décembre 2013, la candidature de Mohamed Bazoum pour diriger le parti a été approuvée à l’unanimité des sections et des délégués présents.

Il faut tout de même dire qu’à l’exercice du pouvoir, les divergences ne manquent pas pour autant au sein du principal parti au pouvoir. Un conflit de générations guette le parti comme dans toutes les organisations qui ont connu un certain parcours.

Entre des jeunes qui bousculent pour se frayer un chemin et les membres fondateurs du parti, des incompréhensions rapidement gérées ont souvent émaillé la vie du parti. Mais les deux premiers présidents du parti ont toujours su rapprocher les protagonistes et au besoin frapper fort quand il le faut, pour assurer l’unité du parti.

L’autre facteur qui assure la stabilité du parti et sa cohésion c’est la discipline.

Le parti de Mahamadou Issoufou et de Mohamed Bazoum parviendra-t-il, cette fois-ci, au 8ème congrès ordinaire du parti de décembre prochain, à sauver l’unité du parti. Le défi est en tout cas grand. Les mois d’août et septembre 2022 qui consacreront le renouvellement des structures communales, départementales et fédérales annonceront certainement les couleurs.

Mais tout dépendra aussi de l’orientation donnée par le directoire du PNDS qui ne badine pas avec la discipline au sein du parti.

Dans tous les cas, le renouvellement des structures du parti et le congrès qui désignera le nouveau Président du parti, sont un autre test de maturité pour le PNDS qui doit surmonter le syndrome des rivalités de positionnement qui affecte le plus souvent les partis au pouvoir. Le secret au PNDS c’est ‘’L'unité, la discipline, la solidarité’’, avait déclaré le président par intérim, Foumakoye Gado lors de la commémoration du 31ème anniversaire du parti à Dosso. Ces valeurs si indispensables pour l'atteinte de futurs objectifs, seront-elles sauvegardées lors des prochains renouvellement et assises du congrès ?

Adoum Boulkassoum

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.