Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

L’Agence de Modernisation des villes du Niger (AMVN) réduite à lancer des TGV

septembre 01, 2022 0 632

Face à la demande sociale croissante de modernisation de nos villes, le Gouvernement a décidé d’élaborer et de mettre en œuvre un programme de modernisation et développement urbain des Villes du Niger et d’en confier l’exécution à une agence spécialisée, l’Agence de Modernisation des Villes du Niger.

Cependant depuis sa création, il y a de cela plus d’un (1) an, l’agence que dirige M. Mouctar Mamoudou, ancien Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey brille par son inertie et son manque d’initiative dans le cadre de la mission qui lui a été confiée par les plus hautes autorités. Cette agence qui est une structure de mise en œuvre et d’assistance technique dans la mise en œuvre des projets d’infrastructures et d’équipements ainsi que de gestion urbaine et d’assistance à la gestion des villes, est selon plusieurs observateurs dans une impasse totale. Pourtant son 1er  responsable, M. Mouctar Mamoudou a fait preuve d’initiatives et d’ardeur au travail quand il présidait la délégation spéciale de la ville de Niamey. Les Habitants de Niamey dans leur écrasante majorité ont apprécié le travail de modernisation et d’embellissement de la capitale nigérienne, qui, en si peu de temps s’est complètement métamorphosée en prenant le visage d’une ville moderne et d’une capitale digne de nom, à travers le programme Niamey Nyala.

Mais aujourd’hui qu’il est à la tête de l’Agence de Modernisation des Villes du Niger (AMVN), les citoyens sont surpris de voir le même Mouctar Mamoudou faire de la figuration dans son travail de modernisation des villes. Qu’est ce qui coince, serait-on tenté de dire. Le bouillonnant urbaniste et ouvrier de la capitale est aujourd’hui réduit à parrainer les Tournois de Grandes Vacances (TGV).

Depuis sa nomination, il a juste fait parler de lui à travers des activités insignifiantes qui parfois ne cadrent même pas avec la mission assignée à l’Agence qu’il dirige.

C’est ainsi qu’en janvier dernier, l’agence a lancé ses premières activités en collaboration avec la Fédération Nigérienne de triathlon, (courses à pirogues, courses à vélos, à pied, natation).

Il a fallu quelques mois plus tard, pour que le responsable de l’Agence de Modernisation des villes effectue quelques déplacements à l’intérieur du pays qui l’ont conduit dans les villes de Diffa, Maradi… Et depuis lors plus rien !

En cette saison des pluies avec son lot corolaire des dégâts qui mettent les principales villes du pays dessus dessous, les citoyens se demandent où est passée l’Agence de Modernisation des Villes et son Directeur, qui pourtant a marqué de manière positive son passage au niveau de la ville de Niamey.

Face à son immobilisme, les citoyens se demandent si l’Agence de Modernisation des Villes a été créée pour rallonger la liste des institutions fantômes et budgétivores.

Il est désormais temps que cette structure et ses responsables s’investissent pleinement dans la mission confiée à eux par le Président de la République S.E.M Mohamed Bazoum.

Entre autres missions, c’est la conduite d’un programme qui vise à impulser une dynamique d’urbanisation intégrée et soutenue pour relever le niveau et améliorer la qualité d’accès aux services essentiels dans les centres urbains tout en favorisant leur essor de centre économique, culturel et sportif ainsi que la modernisation du système urbain et de la gestion des villes. Les actions de l’agence concernent aussi l’innovation et le suivi des outils de gestion urbaine, des opérations d’aménagement, d’embellissement, de rénovation urbaine à réaliser en vue d’améliorer les services à la population, de positionner nos villes au rang des villes les plus attrayantes dans la sous-région ouest-africaine.

Ibrahim Moussa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.