Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Politique : Issoufou Mahamadou, le cauchemar de l’opposition et ses sbires

septembre 09, 2022 0 613

L’ancien président de la République Issoufou Mahamadou hante vraisemblablement le sommeil de certains opposants au régime de la 7ème République.

C’est ce que l’on est tenté de croire au regard de la haine et l’acharnement que continuent à lui vouer certains opposants politiques, même après la fin de ses deux mandats et sa brillante et historique passation de témoin à son successeur démocratiquement élu, le Président de la République Mohamed Bazoum. Pas un seul acte qu’on ne lui prêtera dans la gestion actuelle du pouvoir. C’est l’Homme qui fait et défait ; c’est l’alpha et l’oméga de la 7ème République, entend-on dans les milieux de l’opposition qui ne lui pardonne pas d’avoir réalisé la première alternance démocratique de l’Histoire du Niger.

L’on se rappelle que l’opposition politique avait tout essayé sous son magistère pour déstabiliser son pouvoir. En vain ! Les appels à la révolution, aux insurrections populaires, le discrédit des institutions républicaines, le déni des institutions en charge des élections ont été au centre de leurs multiples déclarations dans le but d’écourter son mandat. Mais l’ancien Président de la République a contourné tous les pièges, contenu toutes les intrigues pour conduire le Niger vers des horizons meilleurs.

Non contents d’avoir échoué dans leurs manœuvres de déstabilisation, aujourd’hui la nouvelle trouvaille des opposants des d’opposer l’ancien Président à son successeur le Président Mohamed Bazoum. C’est devenu leur arme de prédilection.

‘’Le Président Bazoum doit se libérer de Issoufou’’, ‘’le Président Bazoum est otage de Issoufou’’, entend-on dans les milieux de l’opposition.

Ces opposants, en réalité caressent le rêve de voir un clash entre les deux hautes personnalités susceptibles de se répercuter sur l’appareil du PNDS, le parti qui les a portés au pouvoir. Du reste, ils ont mis à profit les circonstances des vacances du Président de la République Mohamed Bazoum qui ont coïncidé de peu avec les vacances du président de la Fondation FIM pour allègrement servir à l’opinion nationale un prétendu malaise voire une dualité au sein du pouvoir. Ils oublient ce faisant que les relations entre les deux personnalités se sont bâties sur des valeurs et des convictions qui ne peuvent être entamées à travers des manipulations de l’opinion publique.

Parlant de ses relations avec Issoufou Mahamadou, dans son discours d’investiture, le Président de la République Mohamed Bazoum témoignait de la solidité de cette relation en ces termes :

‘’Pendant les 30 ans que j'ai passés à ses côtés, à travers une relation de grande proximité, dans les épreuves comme dans les moments de calme, à l'opposition comme au pouvoir, Issoufou Mahamadou est toujours resté le même.

Pendant ces 30 années de collaboration quasi-quotidienne je n'ai jamais perçu, même à travers un regard, si furtif soit-il, quelque chose d'un tant soit peu douteux à mon égard. Nous avons en permanence baigné dans un climat de confiance totale’’. Mieux, pour le Président Mohamed Bazoum, «Le Président Issoufou Mahamadou a, en effet, été un dirigeant exceptionnel car il réunissait en lui de grandes qualités : droiture, loyauté, générosité, rigueur et patriotisme».

C’est dire que les opposants qui hallucinent sur l’éventualité d’une rupture ou d’une brouille se trompent lourdement.

‘’Qui combat Issoufou Mahamadou, combat le Président Mohamed Bazoum’’, lançait un haut responsable du PNDS qui ne comprend pas l’acharnement des opposants à nier au Président Issoufou Mahamadou le bilan que le monde entier a salué et apprécié à sa juste valeur.

Dix ans durant, il a tenu ses promesses, il a eu une vision claire sur les attentes des nigériens. Le Président Issoufou Mahamadou a incontestablement l’un des bilans les plus élogieux du Niger indépendant.

Il a laissé des infrastructures historiques, construit de nombreuses routes, métamorphosé les principales villes du Niger, porté haut le Niger dans le concert des nations et amélioré significativement les conditions de vie des nigériens.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes et les réalisations sont concrètes.

Adoum Boulkassoum

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.