Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

IDH 2022: La renaissance sort le Niger de la queue du peloton

septembre 15, 2022 0 778

Le classement sur l’Indice de Développement Humain (IDH) 2022 dressé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a été publié la semaine dernière. Le Niger a enregistré un bond de deux points. Classé 189ème sur 191 pays classés au cours de cette année 2022, le Niger quitte désormais la dernière place, laissant derrière lui le Soudan du Sud et le Tchad.

Le Niger quitte ainsi la queue du peloton, son rang d’éternel dernier sur cet indicateur du PNUD qu’il a occupé depuis plusieurs années.

Il faut dire que cet ancien rang peu honorable a été assumé douloureusement par les nigériens d’année en année et le Niger se débattait durant toutes ces décennies pour sortir la tête de l’eau et changer la tendance.

Plusieurs explications ont été avancées sur les facteurs qui plombent le développement humain au Niger. Beaucoup de réflexion et d’énergie sont déployées pour améliorer le rang du Niger. Il ressort de l’analyse des spécialistes que trois (3) dimensions sont retenues par le PNUD à savoir la santé mesurée à travers l’espérance de vie à la naissance ; l’éducation appréhendée à travers la durée moyenne de scolarisation et la durée attendue de scolarisation et la dimension Revenu mesurée à travers le revenu national brut (RNB) par habitant, pour établir le classement mondial sur l’IDH.

Avec l’avènement de la renaissance, l’ancien Président de la République Issoufou Mahamadou et le Président de la République Mohamed Bazoum, à travers le programme Acte I, II et 3 ont déroulé et mis en oeuvre depuis 2011 cette ambition pour le Niger avec des objectifs clairs et chiffrés dans tous les domaines de développement socioéconomique du pays. Ainsi un accent particulier a été mis sur la question de l’éducation qui a toujours tiré le Niger vers le bas. Les secteurs sociaux de base ont été améliorés surtout l’accès aux soins de santé de qualité, à l’eau potable, à l’énergie, entre autres. C’est ce qui explique les progrès du Niger.

Les actions menées dans le secteur de l’éducation, la santé au cours des dix dernières années et qui se poursuivent avec détermination ont contribué à améliorer ce classement, malgré les contraintes sécuritaires et le défi démographique.

La tendance positive enregistrée cette année, fruit du programme de renaissance, se poursuivra acec la mise en œuvre effective du Programme de Développement Economique et Social du Niger qui affiche des progrès rapides dans plusieurs domaines.

Adoum Boulkassoum

Dernière modification le vendredi, 16 septembre 2022 08:43

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.