Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Reprise effective du dialogue : Pari gagné pour le Président Bazoum !

septembre 17, 2022 0 652

Plus qu’un pari, le Président de la République Mohamed Bazoum vient de répondre à un engagement fort de son programme électoral en réussissant à réunir l’ensemble de la classe politique nationale, le 9 septembre dernier, en session du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP). Alors candidat à l’élection présidentielle de 2020-2021 Mohamed Bazoum se proposaitdans son programme de la renaissance Acte III, dans le volet relatif à la consolidation des Institutions, à ‘’promouvoir une atmosphère saine et apaisée dans le débat public, notamment par un dialogue permanent entre les partis politiques, les médias et la société civile’’.

Il promettait aussi ‘’la mise en confiance des citoyens par la promotion d’une vie politique apaisée et à améliorer le cadre de dialogue et son mécanisme de fonctionnement en vue d’une meilleure performance’’.

Depuis son accession au pouvoir, il a fait du dialogue son crédo. Il a réuni à plusieurs reprises les acteurs de la société civile, les groupes socioprofessionnelles, les leaders traditionnels et religieux, les organisations féminines, pour les entretenir sur les sujets de préoccupation nationale et recevoir en retour leurs recommandations. La même approche a été initiée à l’endroit des populations dans diverses contrées de notre pays avec les visites de proximité du président de la République. Avec la reprise du dialogue politique le 9 septembre 2022, qui a été à tout égard un succès, le Président Mohamed Bazoum confirme une fois de plus sa volonté de raffermir le dialogue entre tous les nigériens pour qu’ils apportent leur pierre à la construction de l’édifice.

Le 9 septembre 2022, après plusieurs années de suspension toutes les composantes politiques, majorité, opposition comme non affiliés, étaient à la réunion du CNDP, sous le regard des grands témoins, traduisant ainsi la volonté permanente du Président Mohamed Bazoum de promouvoir une atmosphère saine et apaisée dans les rapports entre la société civile et le pouvoir grâce au dialogue ainsi qu’entre les partis politiques en améliorant l’efficacité du cadre du dialogue politique. La rencontre du 9 septembre 2022, qui constitue une première étape dans la reprise du dialogue politique a été un succès puisque toutes les composantes politiques, majorité, opposition comme non affiliés, étaient à la réunion sous le regard des grands témoins.

Mieux l’opposition a livré un message dans lequel elle a rappelé l’importance du CNDP, le rôle qu’il a joué dans le renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit au Niger depuis sa création en 2004.

L’opposition a surtout affirmé son attachement et son retour pour prendre sa place à l’intérieur du CNDP. Elle a lancé un appel à l’ensemble de la classe politique pour une reprise effective du dialogue et surtout par la consolidation du CNDP. Et cerise sur le gâteau, à l’occasion de la réunion du 9 septembre, les partis politiques ont parlé d’une même voix relativement à l’insécurité qui prévaut dans notre pays.

Sur la question sécuritaire, un des points inscrits à l’ordre du jour de la réunion, la classe politique nigérienne a regardé dans la même direction.

Les partis politiques membres du CNDP réunis le 9 septembre ont en effet, apporté leur soutien indéfectible aux FDS dans leur mission de sécurisation du territoire nigérien et encouragé le Gouvernement à mobiliser davantage de ressources afin de doter les FDS des moyens conséquents pour Lutter contre l'insécurité; Les acteurs politiques ont également lancé un appel à l'ensemble de leurs militants et au-delà tous les Nigériens pour une mobilisation générale relativement à la question sécuritaire.

Sur le second point relatif aux informations sur le processus de l’élection des députés de la diaspora, il y’a eu beaucoup d’échanges. Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Me Issaka Souna, invité à la session a fait le point de l’avancée du processus.

‘’En résumé et au total, la mise en œuvre de l’opération qui démarrera le 15 Octobre 2022, concernera 15 pays, 215 CEV, 16 CA, 400 kits biométriques, et 560 opérateurs d’enrôlement et transcripteurs’’ a indiqué Me Issaka Souna avant de décliner le programme de la CENI élaboré à ce sujet avec la participation de tous les acteurs politiques.

Il s’agit, notamment de l’acheminement du matériel qui prendra fin au plus tard le 25 septembre 2022, de l’adoption de l’avis de recrutement des agents d’enrôlement et la poursuite de la mise en place des commissions administratives ainsi que les dernières formalités de formation du personnel et les mesures d’instructions sur le déroulement du processus qui sont en cours.

Pour l’opération d’enrôlement des citoyens nigériens de l’extérieur remplissant les conditions prévues par la loi, quinze (15) pays sont retenus pour une durée de 14 jours.

Autant dire qu’avec cette reprise du dialogue politique, l’atmosphère est désormais détendue et les rapports améliorés entre le Gouvernement et l’opposition politique.

Du reste par rapport à l’opposition, le Président de la République avait gardé la main tendue à son endroit pour qu’elle joue le rôle que lui a dévolu les textes de la République. Et pour qu’elle occupe la place qui lui revient, le Gouvernement a initié la révision du statut de l’opposition et le Président de la République a aussitôt procédé à la nomination du Chef de file de l’opposition. Depuis lors, Mohamed Bazoum a rencontré à plusieurs reprises M. Tahirou Seydou, président du MODEN FA Lumana Africa, Chef de file de l’opposition qui du reste affiche de plus en plus sa présence dans certaines rencontres officielles.

Adoum Boulkassoum

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.