Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Sommet des Femmes Africaines transformatrices : La Ministre Salamatou Gourouza a donné le top départ !

novembre 20, 2022 0 762

Ce dimanche 20 Novembre 2022, s’est ouvert à Niamey, capitale du Niger, la première édition du sommet des Femmes Transformatrices au Palais du 29 juillet de Niamey. C’est la Ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes, Mme Gourouza Salamatou Magagi qui a officiellement lancé le forum en présence des invités venus des 26 pays africains.

Côté officiel, on notait la présence du Secrétaire Exécutif de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD), ancien Premier Ministre du Niger, SEM Brigi Rafini, des membres du gouvernement, du gouverneur de la région de Niamey et plusieurs chefs de délégations et responsables des institutions internationales.

Organisé par la Fondation NOOR de la Première dame Hadjia Khadidja Bazoum, le sommet des Femmes Africaines Transformatrices visent à booster l’autonomisation de la femme africaine, à travers la promotion des Petites et Moyennes Entreprises créées et dirigées par les femmes.  

Rabi Arzika

En s’adressant à l’assistance, la présidente du comité d’organisation du Forum des femmes Africaines Transformatrices, Mme Rabiatou Mahamadou Arzika, s’est réjouie de la présence massive des invités venus de 26 pays africains pour cette première édition.

La tenue d’un tel sommet vise entre autres, à créer les conditions d’une interaction entre les entreprises du continent à travers un partage d’expérience, a souligné Rabiatou Mahamadou Arzika. C’est dans cette logique, que la Côte d’Ivoire a été choisie comme invité d’honneur du sommet, compte tenue de la place qu’elle occupe en matière d’industrialisation, a martelé la présidente du comité d’organisation. Elle a ensuite remercié l’ensemble des participantes et participants qui ont effectué le déplacement de la capitale nigérienne pour prendre part à cette première édition du sommet des Femmes Africaines Transformatrices.

Gourouza

 

Niamey, capitale de l’Industrie Africaine

Le sommet des Femmes Africaines Transformatrices qui se tient dans cadre du sommet sur l’industrialisation de l’Afrique a donné la parole à plusieurs responsables d’institutions internationales de développement.

Tour à tour, La Secrétaire Exécutive du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD), Mme Nardos Bekele-Thomas, le Commissaire de l’UA  en charge de l’Industrie, M. Albert Muchanga, le Représentant de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel, M. Gerd Multer, le Secrétaire Exécutif par intérim de la Commission Economique pour l’Afrique (CEA), M. Antonio Pedro, la Coordinatrice du Système des Nations Unies au Niger, Mme Louise Aubaine, le Directeur Général de la Banque Arabe pour le Développement Economique de l’Afrique (BADEA), Dr Sidi Ould TAH ont pris la parole pour évoquer l’impérieuse nécessité  de l’industrialisation de l’Afrique pour que le continent puisse être au rendez-vous de l’agenda 2063 de l’Union Africaine. Pour se faire, des secteurs comme l’énergie, l’eau potable, les chaines de valeurs agricoles ont besoin des financements pour appuyer la stratégie Africaine sur l’industrialisation du continent. Ces différents responsables ont lancé un appel pour plus de partenariat entre les institutions pour le financement des nouvelles générations des pôles industrielles stratégiques à l’horizon 2030.

le Secrétaire Exécutif de la CEA de rappeler que le 20 Novembre a été dédiée  journée  de l'insdustrialisation de l'Afrique, il y a de cela 33 ans. M. Antonio Pedros d souligner que la question de l'industrialisation inclusive de l'Afrique répond aux aspirations de l'Agenda 2063 de l'Union Africaine et l'objectif n°9 des ODD d'ici 2030. Le Secrétaire Exécutif de la CEA de se rejouir de la création de la Zone du Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF) en 2018 et son lancement en 2019, qui constituent selon lui, la preuve que l'Afrique est finalement  prête pour prendre son envol. 

Ruban

S’exprimant à son tour, le Secrétaire Exécutif de la CEN-SAD, SEM Brigi Rafini a salué la tenue de ce premier sommet des Femmes Africaines Transformatrices. « La dynamique est bien lancée, les femmes ont pris leur destin en main », a lancé le Secrétaire exécutif de la CENSAD. Le patron de l’organisation qui  regroupe plus de la moitié des pays du continent, d’annoncer que son institution apportera une touche spéciale en faveur des femmes, en appuyant ces braves dames dans leur élan de transformer les produits locaux.

En ouvrant le sommet des Femmes Africaines Transformatrices, la Ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat des jeunes, Mme Gourouza Salamatou Magagi, a émis le vœu de voir l’industrialisation inclusive devenir une réalité sur le continent. «L’industrialisation n’est pas un vain mot pour le Niger », a-t-elle martelé, avec la tenue du sommet de l’Union Africaine et la soixantaine des évènements parallèles, qui, une semaine durant feront de Niamey, la capitale de l’Industrie Africaine.

C’est avec une visite guidée des stands, conduite par la Ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes que la cérémonie a pris fin.

Ibrahim Moussa    

Dernière modification le lundi, 21 novembre 2022 07:33

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.