Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Concours de la section spéciale à la fonction publique : Une vingtaine de personnes devant le juge

décembre 08, 2022 0 577

Le dernier concours de la Section Spéciale des enseignants qui désirent poursuivre leurs études à l’Ecole Normale Supérieure pour changer de grade a été entaché de graves irrégularités.

A la fin de la correction c’est à un véritable tohu-bohu qu’a assisté les limiers de la HALCIA qui ont veillé au grain sur toute la chaine du processus.

La HALCIA a décelé un système de substitution des copies ou même des candidats qui se retrouvent avec deux ou trois copies pour la même matière. Mis au parfum de cette fraude rarissime, le Président de la République est rentré dans tous ses états et a ordonné et de faire toute la lumière sur ce dossier en vue d’identifier les faussaires.

C’est ainsi que durant plusieurs semaines, les commissaires de la HALCIA appuyés de la gendarmerie et de la police se sont mis à l’œuvre pour examiner et auditionner toute la chaine du concours. Un dossier en bonne et due forme a été ficelé et remis au bon soin du procureur de la république.

Après quelques mois, d’attente pour rassembler suffisamment d’éléments et de preuves, le procureur a décidé d’ouvrir une information judiciaire sur ledit concours.

Vingt et une (21) personnes ont été présentées à la date d’hier au juge d’instruction et plusieurs d’entre elles ont déjà passé leur première nuit à la prison civile de Niamey. Toutefois, selon les informations que nous avons recueillies, le dossier est toujours au stade d’enquête et les investigations continuent en vue de mettre la main sur les vrais responsables de cette fraude à grande échelle. A l’étape actuelle des choses et selon les informations en notre possession, huit (8) agents de l’Etat et 16 candidats sont mis en cause dans ce dossier de présomption de fraude et de corruption.

Il reste que le dossier du concours de la Section Spéciale n’est qu’un élément de la grande opération de lutte contre la fraude et la corruption engagée par le Président de la République Mohamed Bazoum qui a donné coudée franche à la HALCIA et aux autres Institutions de contrôle. Il a instruit, semble- t-il, le président de la HALCIA pour dénicher sans complaisance, tous les cas de fraudes et autres infractions liées à l’organisation des concours ou la gestion des biens publics. Suite à ces directives, la HALCIA a engagé un grand chantier et a débusqué plusieurs dossiers qui seront remis à la justice dans les prochains jours.

Adoum Boulkassoum

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.