Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Lutte contre la Corruption : Le président de la HALCIA plaide pour l’implication de tous les acteurs afin de créer une large coalition contre la corruption

décembre 17, 2022 0 473

La Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions assimilées (HALCIA) a célébré la Journée Internationale de Lutte contre la Corruption le vendredi 9 décembre 2022. C’est sous le thème retenu par l’ONU à savoir «La convention des Nations Unies contre la Corruption (CNUCC a 20 ans: Unissons le monde contre la corruption que cette journée a été commémorée par la HALCIA avec l’ensemble de ses partenaires. A cette journée commémorative, outre le président de la HALCIA et les membres de l’Institution, on comptait au premier rang le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux M. Ikta Abdoulaye Mohamed et la Cheffe de Délégation de l’Union Européenne au Niger, Mme Jamila El Assaidi ainsi que des responsables des Institutions et des partenaires qui accompagnent la HALCIA dans la lutte contre la corruption au Niger. Intervenant à cette occasion, le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux a salué le rôle important que jouent les structures de lutte contre la corruption, en particulier la HALCIA dans la promotion de la bonne gouvernance, de l’intégrité, de la responsabilité et de la transparence.

L’occasion a été surtout pour le Président de la HALCIA M. Maï Moussa Elhadji Bashir de rappeler que le thème de la journée internationale de lutte contre la corruption de cette année met en évidence le lien crucial entre la lutte contre la corruption et la paix, la sécurité et le Développement. « La corruption a des impacts négatifs sur tous les aspects de la société et est parfaitement liée aux conflits et à l’instabilité qui compromettent le développement social et économique et sapent les institutions démocratiques et l’Etat de droit » a déploré le président de la HALCIA.

M. Maï Moussa Elhadji Basshir a aussi exprimé ses remerciements à l’endroit du Président de la République et du Gouvernement pour leurs appuis au dispositif national de lutte contre la corruption ainsi qu’aux partenaires Techniques et Financiers du Niger pour leur contribution à la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption.

La commémoration de la journée internationale de la lutte contre la corruption a été surtout une occasion pour le président de la HALCIA de relever les principales actions entreprises par l’institution au cours de l’année 2022. Dans le domaine des investigations, a souligné M. Maï Moussa Elhadji Basshir, la HALCIA a enregistré au cours de la période 2021-2022, 323 plaintes, 197 ont été retenues pour traitement au terme duquel 50 rapports ont été transmis au Président de la République et 30 aux procureurs de la République compétents.

C’est un montant de près de 3 milliards de FCFA a été recouvré suite aux opérations de contrôle diligentée au cours de l’année 2022 au niveau de certaines unités douanières, a-t-il ajouté. La HALCIA peut faire mieux et le président en appelle au renforcement des mécanismes de traitement judiciaire des dossiers d’investigation sur la corruption et les Infractions assimilées.

« La répression est un des outils essentiels de prévention de la corruption à travers l’exemple que la sanction imprime » a soutenu M. Maï Moussa Elhadji Basshir avant de prévenir que « La lutte contre la corruption doit être vue comme une architecture supportée par des piliers qui se soutiennent les uns des autres et la fragilité d’un seul de ces piliers peut faire écrouler l’ensemble de l’édifice’’.

Le président de la HALCIA estime que pour ce faire, ‘’dans le cadre de la mise en œuvre de ces actions de prévention et de lutte contre la corruption, l’accent doit être mis sur la nécessaire implication de l’ensemble des acteurs afin de créer une large coalition contre la corruption.

La Cheffe de délégation adjointe de l’Union Européenne au Niger, Jamila El Assaidi a jugé les résultats de la HALCIA encourageants et a donné l’assurance que l’Union Européenne a décidé de renforcer sa contribution à la lutte contre la corruption au Niger dans les années à venir ».

Estimant que la corruption exacerbe la pauvreté et les inégalités. Jamila El Assaidi, de plaider en faveur d’une lutte efficace et sincère contre ce fléau et surtout que les rapports des institutions et structures de contrôle puissent systématiquement avoir une suite »

Adoum Boulkassoum

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.