Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

43 ème Édition du Sabre national de la lutte traditionnelle à Diffa : qui succédera à Issaka Issaka ?

décembre 23, 2022 0 1566

Dans le sport il n'y a pas de logique a t-on coutume de dire. On ne peut en effet tout prévoir, chaque compétition reserve son lot de surprises et de miracles. L'apparition des nouveaux talents qui peuvent bouleverser la hiérarchie établie, l'état de forme des prétendus favoris difficile à jauger avant le début de la compétition, les erreurs d'arbitrage ou des membres du jury sont autant des facteurs qui peuvent contribuer à changer la donne. Malgré tous ces éléments qui rendent les pronostics presque impossibles, dans un sport individuel comme la lutte traditionnelle, on peut au regard des performances réalisées par les lutteurs ces derniers mois, leurs atouts physiques et techniques tenter de faire des prédictions sur l'identité du prochain "Roi des arènes". Ils sont 10 parmi les 80 qui me semblent se détacher du lot.
1. Issaka Issaka (Kadri Abdou), le quadruple Champion est largement favori pour se succéder à lui même. Le lutteur de Dosso est incontestablement le meilleur de son époque, sa force physique, sa technique, son endurance et surtout son sang froid font de lui le super favori. Il est champion d'Afrique en titre de sa catégorie 120 kg et vainqueur de la Coupe du président de la République (2022).
2. Zakirou Zakari, le lutteur de Tahoua arrivé 4 ème lors de la dernière édition et 3 ème lors de la coupe du président s'est hissé en 3 participation à la compétition parmi les favoris de cette édition. Il est champion en titre du tournoi de lutte d'Abidjan. Lutteur complet grâce à sa force physique et ses techniques, nous n'avons pas hésité à le classer parmi les favoris avant la dernière édition alors qu'il était inconnu du public.
3. Aibo Hassan, le lutteur de Maradi a confirmé son ascension fulgurante dans la hiérarchie en décrochant la place de vice Champion au dernier sabre national et en remportant la coupe Airtel. Sa taille, sa force physique et ses techniques font de lui un adversaire coriace. Il est vice Champion d'Afrique de sa catégorie -100kg.
4. Yacouba Adamou, le champion de 2014 a resurgi dans le top 4 lors de la coupe du Président de la République en se classant deuxième après avoir perdu la finale face à Issaka Issaka. Son expérience et sa technique sont les principaux arguments qu'il fera certainement valoir pour conquérir son second sabre.
5. Masour Issa, l'espoir de Diffa a convaincu ses supporteurs et le public en général sur son aptitude à remporter le sabre national. Plusieurs fois qualifié en 1/4 de finale y compris lors de la dernière édition, Mansour Issa impressionne par sa technique. Champion d'Afrique de sa catégorie 75kg.
6. Adamou Abdou, le lutteur de Niamey, finaliste de l'édition de 2016 du sabre national est un prétendant sérieux au trône. Son poids (120 kg), sa force physique et ses techniques font de lui un lutteur sur lequel on peut miser. Il est aussi un habitué de la deuxième phase.
7. Saley Daouda, le lutteur d'Agadez est un habitué de la deuxième phase. Il a remporté plusieurs fois la Coupe du Président de la République. Grâce à sa force physique surtout et ses techniques il fait figure de favori. Il est l'un des plus expérimentés du tournoi.
8. Noura Hassan, l'un des fruits du mercato d'été opéré par l'équipe de Tahoua, Noura Hassan a déjà réalisé des exploits dans l'équipe de Dosso. Il a dans son palmarès cette finale perdue face à son coéquipier de Dosso Issaka Issaka lors de l'édition de 2019.
9. Lawali Abdou Dan Tela, le lutteur de Zinder a été vice champion en 2017 et plusieurs fois qualifiés à la deuxième phase de la compétition. Il est le vice Champion du tournoi de lutte traditionnelle d'Abidjan ( Côte d'Ivoire). Après presque une décennie de participation, son expérience et sa technique hors du commun font de lui un prétendant sérieux au sabre national.
10. Aminou Ibrahim, le jeune lutteur de Niamey a marqué les esprits lors de la dernière édition en ayant mordu le sable à deux jours du début de la deuxième phase. Il a réaffirmé ses exploits lors de la coupe du président en se qualifiant en 1/4 de finale.
D'autres lutteurs ont aussi des aptitudes pour accéder à cette prestigieuse liste des rois des arènes mais au regard de la dernière édition du Sabre national, la coupe du président de la République, la Coupe Airtel, le Tournoi d'Abidjan ainsi que d'autres tournois informels on peut retenir ces lutteurs cités plus haut comme les prétendants les plus sérieux. Que le meilleur gagne !
Abdoul Kader Abou Koïni

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.