Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Recensement biométrique des agents de l’Etat : Qu’est devenu le PCDS ?

septembre 04, 2021 0 699

Lancé en avril 2019 par le Ministre de l’économie et des finances, le Programme du Projet de Capacités et de Performances du Secteur Public pour la Prestation de Services (PCDS) ne fait plus parler de lui.
Financée à hauteur de plus de 2 milliards de F CFA par la Banque Mondiale, l’opération recensement biométrique des agents de l’Etat visait à promouvoir une culture de résultats et un renforcement de l’efficacité des institutions publiques à travers l’amélioration de la gestion des ressources humaines, l’amélioration de la gestion des finances publiques et la promotion du leadership ainsi que l’évaluation des politiques publiques.
L’objectif étant la maîtrise de l’effectif de la fonction publique et celle de la masse salariale par l’organisation d’un recensement biométrique des agents de l’Etat.
Trois chantiers principaux ont concerné ce projet, dont celui de la révision des procédures de gestion de la carrière et de la paie des agents. A ce niveau, une firme nigéro-tunisienne a été choisie pour travailler avec tous les 36 Directeurs des ressources humaines des ministères, afin de parcourir tout ce qui se fait en matière de gestion de la carrière des agents».
Le deuxième chantier a été celui de connaître les agents de l’Etat par l’entremise du ministère de la Fonction Publique. «Il s’agit des fonctionnaires, les auxiliaires, les appelés du service civique et les contractuels, dans lesquels il faut voir deux parties, les contractuels de l’enseignement et les autres personnes serviteurs de l’Etat nommées ou recrutées ponctuellement selon les besoins par les ministères.
Le troisième est celui de maîtriser exactement les dépenses publiques, y compris avec les étudiants boursiers et bénéficiaires de l’aide sociale, mais également avec les retraités.
L’on se rappelle que des agents recenseurs ont été dépêchés au niveau des (8) chefs-lieux des régions pour enrôler les agents de l’Etat. L’opération était presque achevée quand la pandémie de la Covid-19 est venue stopper la progression du travail.
Après la levée de certaines mesures barrières contre la maladie, le PCDS a même effectué des opérations de ratissages qui ont permis d’enrôler les retardataires et autres qui ne se sont pas fait enrôler pour une quelconque raison.
Il ne restait plus que le recensement des étudiants boursiers et bénéficiaires de l’aide sociale ainsi que les agents de l’Etat qui travaillent à l’extérieur.
Cependant, plus de deux ans aujourd’hui, plus rien, le PCDS ne donne aucun signe de vie moins encore d’informations sur l’évolution de ce programme qui va permettre à l’Etat du Niger de maitriser non seulement l’effectif de ces agents mais aussi la masse salariale.
Mahamat Moussa

Dernière modification le samedi, 04 septembre 2021 07:22

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.