Tél.: +227 96 56 78 63 / E-mail : iboum79@gmail.com / Quartier Bandabari face SONITRAV

Visite terrain du Président Mohamed Bazoum : Les Daourawa mis devant leurs responsabilités à Matamèye et Magaria

janvier 01, 2023 0 1412

Situés dans la partie Sud-Est du pays, les départements de Kantché (Matamèye) et Magaria ont constitué la dernière étape de la visite de proximité entamée le mardi 28 décembre 2022 par le Président de la République SEM Mohamed Bazoum dans la région de Zinder. A l’instar des deux autres départements (Mirriah et Tanout), qu’il a visités les 28 et 29 décembre, les questions de développement ont été largement abordées par le Chef de l’Etat dans le Daoura nigérien. Education, énergie, routes, sécurité et agriculture ont constitué le principal menu offert aux populations visitées. Pour prouver son attachement au secteur agricole, il a d’ailleurs visité une ferme agricole privée située à quelques encablures de la ville de Magaria.

Le déplacement du Président de la République dans cette partie appelée le ‘’Daoura’’ du Niger a été aussi une occasion pour celui-ci d’entretenir ses concitoyens sur les questions de mendicité et de la migration dans lesquelles sont entrainés des enfants, privant ces derniers de l’éducation. Mais aussi les exposants à des maladies voire même la mort.  

Devant l’ampleur du phénomène, le Président de la République Mohamed Bazoum a interpellé les consciences surtout des chefs de familles qui fuient leurs responsabilités en laissant épouses et progénitures risquer leurs vies en empruntant le désert pour aller exercer des activités dégradantes, telle que la mendicité des enfants.

Pour le Président de la République Mohamed Bazoum, rien ne peut justifier un tel comportement chez les musulmans à partir du moment où l’Islam a défini et encadré les devoirs de l’époux vis-à-vis de ses épouses et ses enfants. Conformément aux prescriptions de cette religion pratiquée par la quasi-totalité des Nigériens, le mari à l’obligation de nourrir, vêtir, soigner, bref prendre soins de la femme au prorata de ses moyens, a rappelé le Chef de l’Etat

En plus du spectacle désolant qu’offre nos compatriotes qui mendient à l’extérieur en donnant une mauvaise image du pays, la mendicité des enfants compromet l’avenir de ces mineurs, dont l’avenir ne peut que s’assombrir. Et pourtant l’avenir de ces enfants peut devenir radieux, si seulement les parents acceptent d’abandonner la pratique de la mendicité et inscrire leurs fils à l’école. S’agissant de l’éducation qui constitue son cheval de batail, le Président de la République, SEM Mohamed Bazoum a expliqué de long en large sa vision du système éducatif nigérien, qui est aujourd’hui dans une situation lamentable. Il a évoqué entre autres : la réforme qui a conditionné désormais l’accès aux écoles normales d’instituteurs avec le Baccalauréat, la création des internats pour les jeunes filles, l’absorption des enseignants contractuels en les recrutant à la fonction publique…

Ferme

Sur le plan agricole, le Chef de l’Etat d’annoncer aux populations de Kantché, Matameye et Magaria) que des dispositions sont en train d’être prises pour apporter un grand changement en leur offrant des semences et du matériel qui répondront à l’exigence du nouveau modèle agricole envisagé par le Chef de l’Etat. Abordant son ambitieux programme d’électrification des villes et villages du Niger, les deux (2) départements verront plusieurs villages relevant de leurs entités respectives raccordées à l’électricité courant la nouvelle année 2023/2024. Les routes faisant parties des doléances posées par les populations, le Chef de l’Etat s’est voulu réaliste en leur annonçant la construction de plusieurs routes rurales et le bitumage du tronçon Matamèye-Magaria dans les mois à venir et au plus tard avant la fin de son quinquennat.

Après trois (3) jours d’une tournée de proximité qui l’a conduit à Mirriah, Tanout, Matamèye et Magaria, le Président de la République Mohamed Bazoum s’est imprégné des conditions de vie des populations du Niger profond. Il a, à son tour éclairer la lanterne de ses hôtes de la poursuite de l’exécution de son programme de gouvernance qui prend en compte les aspirations de l’ensemble des populations nigériennes qui verront leurs conditions de vie s’améliorer dans le court et long terme, si tout se passe comme prévu.

Le séjour du Président de la République dans la région de Zinder a pris fin le vendredi 30 décembre 2022 avec la tenue d’une réunion du Conseil de Sécurité.

 

Ibrahim Moussa,

Envoyé spécial

Dernière modification le dimanche, 01 janvier 2023 23:30

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.